Final Fantasy

Forum rpg sur l'univers des final Fantasy. Ce site est consacré au monde de Final Fantasy 10
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Mais où sont passés les Ronsos ?

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Shiro
Invokeur
avatar

Féminin Nombre de messages : 181
Age : 24
Localisation : Final Fantasy X - Bevelle
Classe : Mage Noire
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: Mais où sont passés les Ronsos ?   Mar 17 Fév - 20:49

[ ~~> La plaine Félicité]

Ils avaient abandonné leurs chocobos depuis un bon moment (et heureusement pour Shiro) car les bestioles n'étaient pas faîtes pour le froid. Chacun avait enfilé une tenue plus appropriée pour affronter les caprices du climat du Mont Gazaget, réputé pour être un des plus froids et des plus périlleux de Spira. Pour une fois c'était l'invocatrice qui marchait en tête et à une allure plutôt rapide. La neige, cela faisait longtemps qu'elle n'en avait pas vu, il fallait dire qu'à cause de sa santé fragile, elle n'avait pas l'habitude de sortir. Curieusement, elle était à la fois touchée et fascinée par le paysage, tout était recouvert par la neige, tout était blanc un peu comme le teint pâle de sa peau. Elle se sentait chez elle, au sein de ce lieu glacé et polaire. Elle aurait pu s'allonger sur le sol et laisser la neige la recouvrir toute entière et elle serait devenue une partie de la montagne, une partie de la neige. On ne ferait pas la différence entre les flocons et son visage aux couleurs fantomatiques et seuls ses deux yeux couleur sang pourraient être distingués.

Puis soudain, un bruit, quelque chose qui semblait être un cri de monstre l'arracha à ses pensées, elle ne fit pas attention et trébucha sur quelquechose avant de tomber la tête la première dans la neige. Au contact de cette neige qu'elle aimait déjà tant, elle se rendit compte qu'elle avait incroyablement froid. Finalement s'allonger dans la neige n'était peut-être pas une si bonne idée que ça. Elle s'assit donc et sentit qu'en plus d'être gelée, elle était fatiguée. Levant la tête vers le ciel, elle s'aperçut que la nuit était tombée. Son regard descendit alors lentement et s'arrêta sur le sol où des tâches couleur rouille souillaient la pureté le manteau blanc dont était revêtu le sentier. Elle réalisa alors qu'elle venait de marcher sur un cadavre. Ça ne lui faisait, absolument rien du tout de voir un cadavre, seulement au loin elle discernait de nombreuses buttes similaires et le sol tout entier était recouvert de neige sale, d'ancienne tâches de sang et de traces de lutte. A quatre pattes dans la neige, l'invocatrice s'approcha du premier cadavre qu'elle avait découvert et enleva la neige du visage de celui-ci. Il s'agissait d'un Ronso. Son attention se porta alors sur les traces de pas un peu partout, certaines étaient encore visibles et semblaient plus récentes.


" ... Akira et ses compagnons ne doivent pas être bien loin. "


Regardant alors le visage du Ronso mort, elle ferma les yeux de celui-ci dans un silence respectueux et entreprit de basculer ce dernier sur le dos pour le placer dans une position convenable, bras croisés. Qu'elle était bête ! Elle aurait du s'en douter. Voilà pourquoi ils n'avaient pas été accueillis par les Ronsos dès leur arrivée au mont.

" Monseigneur Mika et ses hommes sont passés par là. Quel gâchis... "


Les Ronsos avaient du vouloir aider Yuna et ils avaient été punis. La jeune femme savait que c'était la loi, mais tout de même. Les Ronsos étaient une espèce en voie de disparition, maintenant peut-être n'y en avaient-ils plus du tout ? Était-ce nécessaire d'avoir recours à de telles mesures ? Qui allait accueillir les pèlerins maintenant ? Elle secoua la tête, ce n'était pas le moment de se poser des questions. Pas question de remettre en doute Yevon.

" Peut-on s'arrêter pour la nuit ? Je suis fatiguée de marcher. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aleajactaest.jdrforum.com/
Alistair

avatar

Masculin Nombre de messages : 6
Age : 26
Classe : Guerrier
Date d'inscription : 26/11/2008

MessageSujet: Re: Mais où sont passés les Ronsos ?   Mar 17 Fév - 22:44

Le voyage entamait sa deuxième partie pour le groupe. L'étape à dos de chocobo avait permis à Alistair de se reposer un peu de la longue marche qu'il avait effectué, car même s'il avait une fois marché pendant près d'une vingtaine d'heures sans s'arrêter, il restait humain, et donc physiquement imparfait. Même lui n'appréciait pas les marches sans fin. Le chocobo sur lequel il était tombé était plutôt âgé, et son poil se blanchissait peu à peu. En revoyant un chocobo pour la première fois depuis une décennie, il se remémora l'un des rares souvenirs qu'il avait du temps où il avait une famille, enfin, des parents. Sa famille possédait un ranch dans un endroit qui lui échappe dorénavant. Toujours était-il qu'Alistair, très jeune, appréciait monter des chocobo pour les faire galoper, se promener, en prendre soin. Ainsi donc, en voyant l'état âgé de son destrier provisoire, il tenta de le ménager en évitant les courses trop intenses et les parcours trop escarpés. De son aventure précédente Alistair avait gardé une fourrure, fourrure qu'i mit sous la selle pour réchauffer le vieil animal lorsque les temps clément de l'automne tardif firent place à la rudeur du froid des montagnes. Alistair lui aussi avait froid, mais c'était une épreuve qui faisait partie du métier de gardien. Les chocobos furent abandonnés pour retourner à la plaine félicité, ils y auraient moins froid. Alistair en profita pour garder la fourrure et la confier à Shiro si elle en aurait besoin

Plus tard, en gravissant l'étroit chemin tracé dans la neige à force des passages, à pied ou pas, d'aventuriers, de contrebandiers, d'explorateurs et d'autochtones, le groupe fit une découverte étrange et macabre. A ce moment là, Shiro avait pris la tête de ligne, Alistair demeurait sur ses talons en restant sur sa garde, il n'avait pas de temps à perdre pour reprendre son travail. Les deux compères Creed et Train, eux, achevaient le cortège en étant presque au même niveau malgré le passage étroit.

"Qu'est-ce que c'est?"

Du sang coulait sur le sol. Rien qu'à le voir, on aurait dû de la mélasse tant il était épais, ce n'était sans doute pas un sang humain. Quelques secondes plus tard les premières déductions d'Alistair s'avérèrent bonnes puisqu'ils découvrirent un cadavre de Ronso. Le gardien avait appris plus tôt que la troupe de Monseigneur Mika et de Monseigneur Seymour les devançaient, peut être étaient-ils à l'origine de cette mort. La réaction de Shiro façe au cadavre n'étonna en aucun point Alistair. Froide mais respectueuse et consciencieuse, l'invokeuse savait les Ronso une espèce menaçée, une obsèque primaire faite avec les moyens du bord fut faite, et l'invokeuse donna au cadavre une apparence à peu près digne avant de reprendre le chemin pour quelques instants seulement car cette dernière demanda qu'on s'arrête.


" A vos ordres Dame Shiro, ce renflement dans la falaise devrait être suffisant pour planter quelques tentes pour cette nuit. "

Alistair se dirigea vers un creu dans la muraille naturelle et y posa son sac pour commencer à planter la tente de fortune qui allait lui servir de toit pour la nuit. Sans prêter attention aux autres, il déballa son nécessaire pour dresser une toile entre lui et le reste du monde. Cette manoeuvre ne dura que peu de temps, il en fut de même pour les autres membres du groupe. Alors installé, le gardien sentit quelque chose dans une large poche de son habit se mouvoir. Il savait ce que c'était, mais attendit que tous soient rentrés dans leurs tente pour y prêter plus ample attention.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Train Heartnet
Assassin
avatar

Masculin Nombre de messages : 467
Localisation : Gagazet
Classe : Tireur d'élite
Niveau : Maître
Date d'inscription : 17/08/2006

MessageSujet: Re: Mais où sont passés les Ronsos ?   Jeu 19 Fév - 3:19

Grâce aux chocobos, le groupe avait en partie rattrapé le retard sur celui de Yuna mais il restait encore beaucoup de chemin à parcourir. A l'approche de Gagazet, Creed et Train; les premiers arrivés; ont immédiatement senti quelque chose d'anormal dans l'atmosphère. Pour avoir côtoyé la mort autant de fois, pour ces deux-là l'odeur du sang était facilement perceptible. Un massacre semblable à celui-ci du refuge des Al Bheds avait eu lieu, cela ne faisait aucun doute pour les deux assassins. Mais plutôt que d'aller s'en assurer eux-mêmes, Train et Creed restèrent sur place pour attendre Shiro ainsi qu'Alistair car malgré les tensions, ils formaient tout de même un groupe. En patientant, les deux assassins s'habillèrent plus chaudement pour affronter le froid des montagnes de Gagazet, montagnes réputées d'ailleurs comme dangereuses. Seuls les invokeurs, aventuriers téméraires ou Ronsos osent s'aventurer en ces lieux sacrés. Tout habitant de Spira le sait.
Quelques minutes plus tard, Shiro et Alistair arrivèrent sur place puis Train et Creed laissèrent l'invocatrice passer devant comme pour qu'elle constate d'elle-même l'étendu des dégâts. Son gardien Alistair avança après elle, suivi lui-même par les deux "compères" le tout dans le silence. Une fois à l'entrée des montagnes, le doute n'était pas permis, des Ronsos demeuraient sur le sol, plus ou moins couverts de neige et baignant dans leur sang. Creed observa ce spectacle macabre avec la plus grande indifférence alors que Train, hésitant à se sentir peiné après ce qu'il a fait aux Al Bheds, cherchait de vue un quelconque indice sur le ou les responsables de ce carnage. Pas de coupure, ni de trous créés par des balles, aucune trace de coups physiques... pour lui, c'était clair comme de l'eau de roche. C'était l'oeuvre de Seymour et pour avoir assister au meurtre de Gyscal Guado, Train ne pouvait pas se tromper. Celui-ci se demanda si il fallait en parler à Shiro mais le jeune homme préféra garder le silence, d'autant qu'elle semblait s'en douter. L'invocatrice était enfin placée devant la cruelle vérité et le véritable visage de Yevon. Cela allait-il la faire réagir ou réfléchir? Elle seule possède la réponse. Toujours est-il que l'invocatrice décida quand même d'avancer pour retrouver Yuna.
Quelques mètres plus loin, Shiro s'arrêta en prétextant la fatigue et proposa aux autres de camper sur place pour la nuit. Personne ne refusa, ni même Creed pour une fois.


Creed Diskenth>"Il vaut mieux! La visibilité n'est pas terrible."

Pas de remarque désobligeante cette fois-ci de la part de Creed, non pas par compassion mais par manque d'humeur. Celui-ci ainsi que Train installèrent chacun une tente individuelle. Creed s'y installa sans souhaiter bonne nuit aux autres et s'endormit aussitôt. Black Cat de son côté, rangea uniquement ses affaires dans la tente et emporta avec lui deux bouteilles de lait. Comme chaque nuit passée à Bevelle, Train va sur le toit d'un immeuble pour contempler l'horizon en compagnie d'un chat blanc. Pas question de déroger à cette habitude, donc celui-ci partit s'isoler aux bords de la falaise et puis il s'assit sur un rocher. Sur place, il déposa une bouteille sur le sol et ouvrit l'autre pour boire. Ce petit rituel l'aidait à s'apaiser l'esprit et cela se lisant sur son visage limite enfantin, bien que cette fois, le chat blanc ne sera pas là pour lui tenir compagnie...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasyrpgff10.forumactif.com
Shiro
Invokeur
avatar

Féminin Nombre de messages : 181
Age : 24
Localisation : Final Fantasy X - Bevelle
Classe : Mage Noire
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: Re: Mais où sont passés les Ronsos ?   Jeu 19 Fév - 14:50

Par miracle chaque membre du groupe était d'accord pour passer le reste de la nuit ici. Il fallait dire que la marche avait été épuisante pour tout le monde et le sombre spectacle qu'ils avaient découvert coupait quelque peu toute motivation. Chacun monta sa propre tente individuelle, Shiro compris et s'y réfugia sans un mot pour les autres. La fatigue, la tension, la mauvaise humeur enlevaient sans aucun doute toute envie de parler à tous.
L'invocatrice, une fois dans sa tente, étala la fourrure que lui avait gentiment prêté Alistair sur le sol puis posant sa valise l'ouvrit. Une multitude de fioles et de tubes classés par forme et par taille apparurent et la couleur de leur contenu se reflétait sur le tissu blanc de la tente à la lueur de la bougie qu'elle venait d'allumer. Shiro parut hésiter un moment puis s'empara d'un flacon contenant de petites pilules blanches. Elle en déposa 3 au creux de sa main puis les avala d'une seule traite. Bien entendu ce n'était pas un poison, seulement son médicament. Puis elle se saisit d'un journal à la couverture en cuir bleu marine, d'une fiole d'encre rouge et d'une plume de chocobo et commença à prendre quelques notes très rapides. Cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas mis à jour ses mémoires, mais l'envie et le temps lui faisaient défaut en ce moment. Elle reprendrait tout cela au propre plus tard. Quand elle eut fini, elle sortit de sa tente. Comme il n'y avait aucune lumière dans celle de Creed, elle conclut qu'il était en train de dormir. Alistair vaquait à ses affaires dans la sienne et Train contemplait le paysage un peu plus loin sur un rocher. De son point vue, Shiro ne pourrait pas s'endormir avec un froid pareil et le ventre creux. Voilà pourquoi elle entreprit d'allumer un petit feu de camp au centre des quatre tentes. Pour le bois, il n'y avait pas de problèmes, on avait fait des réserves avant de partir dans le Mont. Il n'y avait pas vraiment d'arbres dans la région et on ne voulait pas gaspiller du temps à réunir quelques brindilles. Il lui semblait que c'était son gardien qui transportait le petit fagot de réserves qu'on avait prévu. Il avait sans doute oublié de laisser au milieu du camp et avait du l'emporter dans sa tente. Elle entrebâilla donc légèrement l'ouverture de celle-ci afin qu'Alistair lui passe le bois :


" Alistair ? Excusez-moi de vous déranger. Est-ce bien vous qui... ? ... Qu'est-ce que ? "


Du peu qu'elle voyait de l'intérieur de la tente, son regard s'était arrêté sur ce que le gardien tenait entre ses bras. Un petit linge qui, suspicieusement, semblait assez agité. Deux grands yeux ronds, un nez, une bouche, une figure humaine finit par émerger du tissu. A ce moment-là les petits yeux rouges de la jeune femme se posèrent sur le visage d'Alistair, puis sur celui du bébé, Alistair, bébé, Alistair, bébé jusqu'à ce qu'elle soit sûre du rapprochement.

" Vous auriez pu vous protéger me prévenir ! "


Toute jeune femme un tant soi peu normale aurait sans doute reproché à Alistair le fait d'emporter un enfant de si bas-âge dans une expédition aussi périlleuse, mais la santé du nourrisson préoccupait peu Shiro. A vrai dire elle s'en fichait complètement. Elle était simplement furieuse de ne pas avoir été mise au courant et plus encore encore furieuse de devoir voyager avec un bébé. Même s'il s'était montré discret durant toute la traversée de la Plaine, elle craignait que ce ne soit un fardeau et surtout elle avait une sainte horreur des enfants, sans doute car son enfance avait été malheureuse. Mais plus que tout, le simple fait de voir un nourrisson lui donnait la nausée et la mettait mal à l'aise, lui rappelait l'une des ses rares conversations avec son père qui lui reprochait d'être venue au monde au dépit de la vie de sa mère. Enfanter lui faisait plus peur qu'autre chose. Et où était la mère de ce bambin-là ? Morte ? En tout cas elle était sûre qu'il était d'Alistair : il (ou elle ?) avait hérité de ses traits. Détournant, gênée par la présence de l'enfant, elle préféra éviter un long reproche n'en ayant ni la force, ni le courage :

" Enfin ce n'est pas mon problème, vous êtes assez grand pour faire ce que vous voulez mais je vous préviens que cet enfant a grand intérêt à se montrer discret et à ne pas retarder notre voyage s'il ne veut pas finir empaillé. "


Empailler un être vivant ne la gênait pas (elle l'avait déjà fait auparavant), empailler un bébé par contre... Rien que l'idée d'en toucher un lui donnait le tournis.

" Je vais faire un feu et éventuellement de quoi manger. C'est vous qui avez le tas de bois, non ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aleajactaest.jdrforum.com/
Alistair

avatar

Masculin Nombre de messages : 6
Age : 26
Classe : Guerrier
Date d'inscription : 26/11/2008

MessageSujet: Re: Mais où sont passés les Ronsos ?   Jeu 19 Fév - 20:51

Pour un court moment, Alistair était seul dans sa tente, seul avec son enfant. C'était une fille, et il n'avait pas encore décidé quoi que ce soit. Allait-il l'élever jusqu'à sa mort? Allait-il la livrer à un orphelinat? Ou encore allait-il l'abandonner dans la nature? Pour la dernière solution, il n'en était pas question. Certes cet enfant n'avait pas été désiré, et honnêtement Alistair avait autre chose à faire que de s'occuper d'un nourrisson, mais son sang le lui interdisait. Malgré tout ce qu'il eut vécu depuis la perte de ses parents, Alistair ne pouvait se permettre d'oublier son ascendance. Il demeurerait avec du sang bleu dans les veines, Alistair était un noble. Son honneur et sa dignité lui interdisaient de se dédouaner de ses responsabilités, il devait être un exemple à suivre, pour tous, et pour toujours. Il ne ressentait rien pour ce bout de chair vivante, rien qu'un père pourrait ressentir, mais ce bout de chair était le sien, il était de son devoir de le protéger.

Alors réfugié dans sa tente, Alistair sortit avec prudence son bébé de la poche en fourrure dans laquelle l'enfant ne craignait pas le froid afin de le nourrir. Le posant sur une fourrure, il sortit du pain, de l'eau et des denrées diverses plutôt molles pour que le nourrisson qui demeurait silencieux et calme puisse manger en avalant directement, ses dents n'étaient pas encore formées. Ce fut à cet instant que ce qu'Alistair craignait arriva. Bien qu'ayant fermé sa tente et diminué la lumière pour qu'on ne devinne pas à l'ombre ce qu'il faisait, l'Invokeuse pénetra l'habitation de fortune et prit son gardien en flagrant délit. Lui qui avait honte d'avoir un enfant, il savait que Shiro n'était pas du genre à fondre pour les yeux globuleux d'un bébé. Mais il savait qu'elle lui épargnerait un sermon inutile et se contenta de le mettre en garde.


" Vous ne l'avez pas entendue depuis notre rencontre à la Plaine Félicitée, et j'ai tenu le même rythme que vous et ces deux malfrats. D'ailleurs, çà n'aurait absolument rien changé de vous prévenir, hormis de remplacer un passage humiliant dont je me serais passé par un autre."

Gardant un ton monocorde, sec, froid et direct, Alistair conservait cette expression de visage neutre à l'extrême, impassible, qui pourrait même rivaliser avec celle de Dame Shiro. Il avait évidemment appris à dissimuler certains de ces sentiments, notamment la honte, qu'il ressentait à son plein en cet instant. Il continua de s'occuper de son enfant sans jamais détourner le regard de celui-ci. C'était une corvée, mais une corvée bien faite évite qu'on ne la refasse une fois de plus. Ayant fini sa séance pouponnage, Alistair posa l'enfant sur un drap moelleux pour aller chercher les fagots de bois. Il n'avait pas grand chose dans sa tente pour défier le vent violent, alors il avait récupéré le bois pour faire contrepoids. Il sortit alors et commença à préparer un feu de camp, comme si de rien était.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shiro
Invokeur
avatar

Féminin Nombre de messages : 181
Age : 24
Localisation : Final Fantasy X - Bevelle
Classe : Mage Noire
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: Re: Mais où sont passés les Ronsos ?   Jeu 19 Fév - 22:26

Le gardien se contenta d'une réponse sur un ton glacial et inexpressif puis retourna à son enfant. Elle attendit un moment et vit qu'il semblait très préoccupé par le diner de son bambin, trop pour lui accorder ne serait-ce qu'un regard. L'invocatrice se retira alors avec une sorte de soupir des plus médisants possible. Elle retourna à sa tente et en ressortit une luxueuse brosse en ivoire à la main et un sac contenant les provisions du voyage. S'asseyant contre la pierre froide de la grotte, elle entreprit de démêler ses longs cheveux blancs en attendant qu'Alistair daigne sortir le tas de bois nécessaire au feu de camp. Tout en brossant sa longue chevelure, elle réfléchit un moment sur l'identité de la mère du nourrisson dont elle venait de faire la connaissance, puis finit par hausser les épaules en se disant qu'après tout, ça n'était pas ses affaires et que ça ne la regardait pas.
Quand il sortit enfin de sa tente, le fagot de bois sous le bras, elle suivit le moindre de ses gestes sans rien dire avec un regard noir qui en disait long sur son aversion pour les enfants. Une fois les brindilles disposées au centre du camp, elle ne laissa pas le temps à Alistair de sortir un briquet ou quoique ce soit d'autre et alluma le feu en utilisant son sort Brasier. Puis, elle après avoir fouillé dans le large sac, elle saisit une sorte de large casserole et trois gros œufs de chocobos qu'elle fit cuire sur le feu une fois qu'il fut assez grand.


" Je déteste le camping. " Gronda-t-elle en se relevant. " Je vais demander à Train s'il veut manger quelque chose. "

Sur ce, elle se dirigea vers l'assassin qui comme d'habitude avec les yeux dans le vague et observait seul le paysage avec deux bouteilles de lait.

" On dirait qu'il y en a un qui n'a pas froid. Si tu veux te mettre au chaud et manger un peu avant de tomber malade, n'hésite pas. "


Sans attendre de réponses, elle retourna s'abriter et entreprit de déposer les œufs dans de petites assiettes en bronze. Replongeant dans le sac elle en sortit quelques petits gâteaux Al Bheds fabriqués à partir de semoule, de sucre et de noix. Des pâtisseries un peu trop sucrées mais très nutritives.

" Je déteste la nourriture Al Bhed. "
Apparemment l'invocatrice était d'assez mauvais poil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aleajactaest.jdrforum.com/
Train Heartnet
Assassin
avatar

Masculin Nombre de messages : 467
Localisation : Gagazet
Classe : Tireur d'élite
Niveau : Maître
Date d'inscription : 17/08/2006

MessageSujet: Re: Mais où sont passés les Ronsos ?   Ven 20 Fév - 3:50

Train, presque immobile, continua de comtempler l'horizon et semblait à présent comme hypnotisé. Le froid n'avait pas gelé ses membres, Black Cat venait simplement de replonger dans ses souvenirs douloureux en repensant aux visages des Ronsos. Cela lui rappela le massacre du refuge Al Bhed qu'il avait mené avec Creed Diskenth. Tout ces innocents qui lui réclamaient la vie sauve, toutes ces valeureuses personnes qui ont lutté jusqu'au bout pour survivre, la chaleur des flammes, l'odeur du sang, le bruit des sirènes d'alarme. En remontant encore plus loin dans le passé vers sa propre enfance, cela ressemblait aussi fortement à une terrible scène dont il fut le triste témoin. L'assassinat de deux adultes qui semblaient être ses parents, le meurtrier qui se présenta ensuite face à lui en pointant un revolver sur Train. L'homme prononça alors ces paroles: "Vivre ou mourir. Je te laisse le choix". C'est à partir de cet instant précis que Train s'enfonça dans la spirale funeste et morbide de Spira. Tuer, tuer, tuer. C'est tout ce qu'il faisait au nom d'un idéal dont celui-ci ignorait tout jusqu'à aujourd'hui. Maintenant, Train désirait vraiment tout arrêter ou du moins cesser ces meurtres et vivre librement tout en portant sur lui ce lourd fardeau. Une punition bien plus pénible que la mort qui ne fera finalement qu'abréger ses souffrances. Une solution sans doute injuste envers les victimes mais c'était son choix et celui-ci l'assumait pleinement. Tout ce qu'il attendait à présent, était une main salvatrice qui le sortira de cet enfer et qui lui montrera la voie à suivre. C'est ce que Black Cat espèrait en allant retrouver Yuna et son groupe. On pouvait donc considérer ce "voyage" aux côtés de Shiro comme un cadeau d'adieu envers celle-ci qui malgré leurs différents en cours de route, avait une place dans l'esprit de Train. D'ailleurs quand on parle du loup, l'invocatrice "réveilla" Black Cat et lui proposa de partager un repas chaud.

*Est-ce une bonne chose?... Si je me montre distant, cela confirmera ses doutes à mon sujet... Mais d'un autre côté, je ne sais pas si c'est raisonnable de m'y attacher davantage, vu que nos chemins se sépareront après cette mission...*

Train se leva du rocher et remarqua la deuxième bouteille de lait posée à ses pieds.

"Hum?"

*Suis-je bête? Ce chat ne viendra pas...*

L'assassin ou plutôt ex-assassin ramassa la bouteille et décida malgré ses doutes de se joindre à Shiro et Alistair autour du feu de camp. Il s'installa devant les flammes sans rien dire et observa les deux autres alternativement. Comme à son habitude, Train ne lança aucun sujet de conversation, même si Alistair l'intrigue tout comme la mauvaise humeur de Shiro. Mais finalement...

"Vous vous êtes disputés?"

Demanda-t-il d'un air innocent comme si Alistair et Shiro formaient un couple à l'origine.



hj> Pas très long mais bon... ^^'

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasyrpgff10.forumactif.com
Shiro
Invokeur
avatar

Féminin Nombre de messages : 181
Age : 24
Localisation : Final Fantasy X - Bevelle
Classe : Mage Noire
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: Re: Mais où sont passés les Ronsos ?   Mar 3 Mar - 21:54

[HJ : Tu veux rire ? U_U Ça c'est un post court. Alistair m'a encore demandé de répondre, il postera juste après moi.]

Shiro, toujours choquée par la découverte qu'elle venait de faire, avait plongé le nez dans son assiette et mangeait en silence tout en ruminant des pensées maussades. Pas besoin d'être un devin pour s'apercevoir de sa mauvaise humeur. D'ailleurs trop préoccupée par son repas de fortune, elle ne s'aperçut pas immédiatement de la présence de Train qui venait de les rejoindre.

"Vous vous êtes disputés?"


Elle daigna lever la tête et se rendit compte que l'assassin avait finalement décidé de se joindre à eux. En temps normal, ça lui aurait fait plutôt plaisir que Monsieur le chaton abandonne enfin ses grands airs de chat solitaire et vienne les voir mais aussi que, Ô miracle, il sorte de son mutisme. Mais elle n'aimait guère le ton enfantin, complètement banal qu'il venait d'employer. On aurait dit une réplique cynique de Creed, visant à l'agacer. Bien entendu, il était évident que quelque chose clochait entre elle et Alistair, Train avait sans doute vu les regards noirs qu'elle lui jetait. Peu désireuse de s'attarder sur le sujet, elle haussa les épaules et répondit d'un "non" sec et glacial tout en fixant l'assassin yeux dans les yeux, le regard glacial. Elle était déçue par le comportement de son gardien, mais le gardait tout de même dans son estime (bien qu'il en soit descendu). Qu'il ait un enfant ou pas, ce n'était pas à elle de l'annoncer aux autres membres du groupe, même si ce n'était pas l'envie qui lui en manquait. Par contre, elle était bien droit de lui demander ce qu'il s'était passé durant leur séparation, chose qu'elle fit immédiatement. Après tout, ça allait peut-être détendre un peu l'atmosphère.

" Alistair, ne m'aviez-vous pas dit que vous m'expliquerez les raisons de votre longue absence ? "


Et d'une manière ou d'une autre, Alistair devrait bien finir par avouer qu'il avait emmené un compagnon de route pour le moins particulier avec lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aleajactaest.jdrforum.com/
Alistair

avatar

Masculin Nombre de messages : 6
Age : 26
Classe : Guerrier
Date d'inscription : 26/11/2008

MessageSujet: Re: Mais où sont passés les Ronsos ?   Sam 7 Mar - 1:34

Voilà comment les rapports, pourtant proches et amicaux, qu'Alistair et Shiro pouvaient parfois dérailler. Certes, il se connaissaient très bien, mais qui e s'était jamais brouillé avec un ami proche? Bien une le sujet de la dispute soit certes plus grave, c'était aussi à la manière d'amis qu'ils boudaient désormais. Cette réaction était semble-t'il enfantine, mais c'était le seul autre moyen de gérer cette dispute, si l'on ne souhaitait pas que tout se termine en hécatombe. Creed était parti dormir dès que le camp avait été installé, désormais, Alistair, Shiro et Train étaient autour du feu de fortune où grillaient divers morceaux de viandes pour Alistair et Train, alors que Shiro préférait des pains Al Bhed nutritifs et plus légers. L'ambiance maussade gelée par le froid à la fois des monts et des hommes ne fut brisée que pour une courte durée lorsque le mercenaire osa demander ce qui se passait. L'Invokeuse, toute aussi froide, se contenta de répondre sèchement. Quelques secondes de plus se firent savoir avant que Shiro ne reprenne la parole, abordant un sujet très délicat et redouté par Alistair. Qu'avait-il fait ces longs mois? Il se devait de répondre, et cherchait un équilibre entre explications dûes et blessure personnelle .

" Ces derniers mois, Monseigneur Seymour m'a ordonné d'aller sur le champ mener les assauts contre les Al Bhed sur l'île de Bikanel et sur plusieurs camps localisés sur le continent. Je n'ai pas eu le droit de vous en toucher le moindre mot, Monseigneur Seymour a d'ailleurs insisté pour me faire comprendre que plusieurs de mes objectifs étaient de l'ordre de secret de Yevon. "

Au fur et à mesure qu'il parlait, Alistair empruntait un ton grave. Il parlait déjà trop, rien qu'en disant que ses actes furent classés secrets. Son petit récit lui avait fait se rémémorer un petit détail au sujet de Train. Oui, ce même mercenaire assis en face de lui. A y voir de plus près, il portait un tatouage sur le coup, et il se disait bien que de tels yeux topaze ne se croisaient pas à chaque coin de rue.


" Maintenant que l'on en parle, il me semble vous avoir déjà rencontré, Train Heartnet. Il me semble que c'était au Raid Ouest du refuge Al Bhed. Si je me souviens bien, mes hommes et les vôtres vous appelaient Black Cat. Malgré tout, je peux vous confondre. Cependant, si vous ne me reconnaissez pas, ce qui est compréhensible, j'ai un net souvenir de vous. "

HJ -> Vous voulez rire? Ca c'est un p'tit post u_u
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Train Heartnet
Assassin
avatar

Masculin Nombre de messages : 467
Localisation : Gagazet
Classe : Tireur d'élite
Niveau : Maître
Date d'inscription : 17/08/2006

MessageSujet: Re: Mais où sont passés les Ronsos ?   Dim 8 Mar - 5:06

Train fut si surpris par le ton de Shiro et son regard bien plus glaciale que le climat de Gagazet, lorsqu'elle lui répondit négativement, à tel point que celui-ci sursauta. Creed Diskenth qui dormait ne pouvait pas être la raison de cette mauvaise humeur. Donc avait-il dit quelque chose de déplacé? Pas d'après lui en tout cas et cela risque de le dissuader de discuter d'autres sujets qui ne soient pas du domaine "professionnelle". Quelque peu vexé sur le moment, Train se consola avec sa deuxième bouteille de lait et décida de parler uniquement si on lui demande son avis. Pas question de froisser davantage Shiro et risquer de se faire empoisonner en guise de punition. Par chance pour Black Cat, l'invocatrice s'adressa ensuite à Alistair pour savoir ce qu'il était devenu depuis tout ce temps. Même si Train ne le connaissait ou reconnaissait pas, ce sujet l'intéressait, par une naturelle curiosité d'une part, et d'autre part pour savoir si cet individu allait être un obstacle de plus pour sa fuite de Yevon. Mais quel comportement adopter dans ce cas? Imiter le désintéressé sous prétexte qu'Alistair et Shiro sont liés et qu'il se sent de trop? A voir, mais dans un sens cela pouvait accentuer les doutes concernant son départ de Yevon. Fallait-il alors prêter grandement attention à ce qu'Alistair allait raconter? Pourquoi pas, bien que Shiro pourrait penser dans ce cas que Train cherche à récolter des informations dans un but bien précis. Difficile pour l'ex-assassin de choisir l'attitude à avoir, d'autant que celui-ci n'aimait pas "jouer" à ça contrairement à la plupart des Yevonistes haut gradés.

*Ecoutons tout simplement...*

A peine Alistair avait ouvert la bouche qu'un mot interpella Train. "Seymour", qu'avait-il manigancer derrière le dos de son propre bras-droit? Pas question de dissimuler son envie d'en savoir plus, Black Cat devait connaître la suite. Et ô surprise, Alistair devait également participer à l'extinction des Al bheds sur l'île de Bikanel. D'une part, Seymour avait caché à Train la participation d'Alistair dans cette mission et d'autre part, ce dernier semble y avoir été envoyé sous un prétexte assez douteux. Il était pourtant clair que Yevon désirait punir les Al bheds pour les enlèvements d'invokeurs.

*Libérer les invokeurs des refuges Al bheds, c'était justement l'excuse trouvée par Mika pour se débarrasser d'eux. Mais pourquoi n'avoir rien dit à Alistair qui est pourtant bien plus fiable que moi? A cause de son grade? Non, même si c'était le cas, il est quand même lié à Shiro. Alistair dissimulerait-il une information dans ce cas? Peu probable devant elle...*

Seule solution, écouter la suite. Suite qui concernait directement Black Cat. Alistair affirmait l'avoir rencontrer lors de l'extermination des Al bheds et utilisa le surnom donné à Train en guise de preuve. Un peu maigre pour ce dernier qui accordait malgré tout au gardien de Shiro, le bénéfice du doute. L'ex-assassin aux yeux de chat se sentit même un peu coupable de l'état d'Alistair.

"Il est possible d'imiter le tatouage de mon torse, d'emprunter mon pseudonyme Black Cat et même de copier mon regard avec des lentilles mais..."

Train sortit son revolver en Orichalque et le plaça devant son propre visage tout en le regardant d'un air nostalgique.

"Il est impossible de copier ceci. Le Black Gun Hadès m'a été offert lors de mon intégration au sein de Yevon. C'est le seul exemplaire."

Le jeune homme rangea ensuite l'arme dans son étui, attaché à sa jambe droite et il reprit la discussion avec un ton désolé.

"Vous ne êtes donc pas trompé, Alistair. Je m'excuse de ne pas vous avoir reconnu et surtout, j'imagine que j'ai ma part de responsabilité concernant votre état. En dehors de Creed Diskenth, je ne pensais être entouré que de Guados. Seymour ne m'a rien dit à votre sujet... Si j'avais su, j'aurai pu veiller sur vous et vous ramener sain et sauf devant Dame Shiro."

Train baissa la tête un bref instant, puis la leva en gardant la parole. Chose qu'il fait rarement vu son tempérament silencieux et aussi son humeur actuelle.

"Une chose m'échappe... Pour cette mission, Seymour ne m'avait certes pas averti de la présence d'Alistair mais il ne vous a visiblement rien dit sur la raison de ce massacre... Secret de Yevon? Je n'en crois pas un mot. Après avoir récolté des informations sur le refuge Al bhed suite à mon infiltration, Mika...enfin Monseigneur Mika a échafaudé ce plan pour soit disant libérer les invokeurs kidnappés. Ce n'était un secret pour personne au sein de Bevelle. Seymour lui-même devait se trouver à la tête de l'escouade mais il refusa car Dame Yuna ne comptait pas parmi les otages. Quant à vous Dame Shiro, vous avez été blessé durant l'incident de Luca et vous étiez donc tenue à l'écart des divers évènements comme l'opération Mi'ihen. Débarrassé de moi, Alistair et de vous (Shiro), Seymour pouvait agir comme bon lui semblait. Enfin presque, car il restait les deux autres Maîtres de Yevon, Maître Kinoc et Maître Kelk Ronso. Comme par hasard, ils ont été assassiné juste au moment où Seymour décide de partir à la recherche de Dame Yuna."

Train marqua un temps d'arrêt en fixant alternativement Alistair et Shiro, avant de maintenir son regard sur celle-ci.

"Je ne sais pas si vous voyez où je veux en venir. Mais j'ai l'impression que Seymour agit à chaque fois de son propre chef en nous écartant tous ou pire encore en éliminant les gêneurs. Je doute qu'il s'agisse d'une simple envie de gravir les échelons, à mon avis, cela cache autre chose."

*Je joue avec le feu là... Shiro qui admire Seymour, risque bien de me faire passer un sale quart d'heure.*

"Comme vous le voyez, nous ne représentons rien pour lui. Malgré tout, vous désirez toujours voler à son secours? Ou y-a-t-il une autre raison?"

Après Alistair sur son absence, Train concernant Seymour, Shiro allait-elle à son tour vider son sac sur tout cela?...



hj> Si je dois éditer un passage qui n'est pas clair, dîtes-le moi! ^^

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasyrpgff10.forumactif.com
Shiro
Invokeur
avatar

Féminin Nombre de messages : 181
Age : 24
Localisation : Final Fantasy X - Bevelle
Classe : Mage Noire
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: Re: Mais où sont passés les Ronsos ?   Mer 11 Mar - 18:30

Le peu d'histoire racontée par Alistair laissa pour le moins Shiro sur sa faim, en effet il n'avait parlé ni d'une femme, ni de la façon dont il avait eu son enfant. Il enleva même à l'invocatrice l'occasion de revenir sur ce sujet en interrogeant Train, ce qui aurait du l'agacer encore plus, mais non, tant pis. Elle aurait encore tout le temps de revenir sur le passé de son gardien et d'un autre côté, elle était également curieuse de savoir si ce dernier et Train s'étaient réellement rencontrés. Elle décida donc de rester en retrait de la conversation et de tout simplement les laisser tranquillement discuter. Ce serait l'occasion pour eux deux de mieux se connaître et de renforcer le peu d'esprit de convivialité qu'il y avait au sein du groupe, même si l'espace d'un instant elle eut un doute sur l'attitude de Train. Lui qui s'était montré si froid et renfermé depuis le début du voyage allait-il s'ouvrir si facilement à Alistair ? Et bien apparemment oui, ce qui détendit légèrement la Yevoniste. Quand l'assassin sortit son arme, Shiro se surprit à pousser un long soupir plein de mélancolie.


En effet, ce fameux Black Gun Hadès évoquait beaucoup de souvenirs. Elle se remémorait sa première rencontre avec Train, 9... non 10 ans, peut-être même plus, auparavant. Quel âge avait-elle à cette époque ? 7-8 ans tout au plus, idem pour lui. Elle se souvenait très distinctement de ses traits enfantins, de l'air à la fois timide et apeuré de l'enfant qu'était Train à l'époque. Elle était accoutumée à souvent accueillir des invités à la maison, mais c'était la première fois qu'on recevait un autre enfant. D'habitude on invitait surtout des collègues de papa, des grandes personnes très importantes avec lesquelles il fallait faire extrêmement attention à ses manières. Par exemple ne jamais oublier de dire "bonjour", ne pas poser de question, ne pas courir dans la maison, ne pas faire de bruit, mais être là quand même par politesse. Bref, elle avait d'abord été surprise de rencontrer un enfant qu'elle ne connaissait pas entouré de Yevonistes. Mais plus que la raison de sa présence, ce qui intriguait fortement la petite Shiro chez le gamin était sans aucun doute ses deux yeux topazes. Elle se rappelait avoir vu les mêmes chez des chats, mais jamais chez des humains.


" C'est pour me montrer ce rejeton que tu viens chez moi ? Tu comptes vraiment en faire l'assassin numéro un de Yevon ? Même ma fille a l'air plus féroce ! "

" Bin tu rigoles mais c'est que je sens un énorme potentiel chez ce gamin et d'ai..."


Elle les avait laissé parler pour mieux se concentrer sur le "mioche" comme disait son père. Les rares moments qu'elle partageait avec son père étaient toujours en présence de ses collègues et dans ces moments-là, ils n'avaient pas peur de discuter de toutes les magouilles de Yevon devant la petite. A force elle était habituée à entendre ce genre de mots qu'une enfant normale ne devrait pas employer comme "meurtre", "assassinat", "empoisonnement" et autres. Elle revint à la conversation des deux Yevonistes qu'elle écouta d'une oreille discrète puis fit voyant qu'ils étaient trop absorbés pour faire attention à eux elle fit discrètement signe à Train de la suivre. Il hésita un moment puis la rejoignit l'air peu rassuré. Ils entrèrent tous deux dans un cabinet, elle ouvrit un tiroir puis en sortit un revolver en bon état qui valait certainement une fortune.

" Pour toi. C'est un cadeau de bienvenu pour ton entrée à Yevon. Je crois qu'il s'appelle Black Gun Hades, il était à mon grand-père. Papa ne s'en sert pas alors j'aime mieux que tu le gardes, je suis sûre qu'il te sera utile. J'espère que tu te plairas chez Yevon. Au fait comment tu t'appelles ? "
Elle était encore bavarde et naïve, bien naïve puisqu'elle s'imaginait Yevon comme une grande organisation pleine d'adultes gentils qui faisaient régner la paix sur Spira. Elle était loin de se douter de leurs réels agissements ou du fait que plus tard elle considérerait Train comme un rival.



" Pour cette mission, Seymour... "
Le nom de Seymour fit sursauter Shiro et la ramena à la réalité. Ecoutant ce qu'avait à dire Train, elle fronça alors les sourcils, voilà que l'assassin s'aventurait dans un terrain dangereux en remettant en question les agissements de Maître Seymour. Et pourtant elle devait avouer qu'il n'avait pas tort sur ce point-là, ce dernier se comportait de façons très étranges ces derniers temps, mais elle avait déjà réfléchi sur le sujet ces derniers temps. Baissant la tête, elle se demanda un moment si elle devait réellement révéler ses agissements ou pas, puis finit par se rendre compte que l'assassin venait de la coincer et qu'elle n'avait pas vraiment le choix. Elle releva la tête et s'expliqua donc d'un ton grave :

" Je suis parfaitement consciente de l'étrangeté des actions de Maître Seymour, malgré tout... J'ai bien remarqué qu'il a plus ou moins subtilement neutralisé tous ceux qui pourraient lui faire face. De plus le massacre des Al Bheds et des Ronsons était une décision qui ne lui ressemble pas. " Shiro s'arrêta un bref instant, puis se mit à regarder dans le vide, comme si elle avait honte de quelque chose : " Je dois avouer que la première raison qui m'a poussée à traquer Yuna était la jalousie et la colère. J'étais jalouse que Maître Seymour accorde autant d'importance à Dame Yuna et en colère qu'elle ait osé levé la main sur lui. Vous savez que je place énormément d'admiration et de confiance en Maître Seymour. Puis j'ai bien réfléchi sur ce que vous venez de me parler et maintenant j'espère le retrouver et m'expliquer avec lui, plus que punir Dame Yuna pour sa trahison. Pour la suite je ne sais pas encore, cela dépendra du comportement de Maître Seymour. Enfin sachez toutefois que si nous tombons sur l'hérétique avant ce dernier, je l'arrêtais malgré tout car c'est avant tout le but premier de notre expédition et c'est elle que Maître Seymour poursuit. Voilà, c'est tout. "

Elle balaya Alistair et Train du regard, oui son motif était assez égoïste, de quel droit les entraînait elle après tout ? Elle cherchait d'abord à revoir Maître Seymour. Un peu gênée par la révélation qu'elle venait de faire, elle décida de rapidement rebondir en posant à son tour une question gênant à Train :


" Et vous Train ? Si vous avez vous aussi déjà découvert que Maître Seymour cherche à nous mettre de côté, pourquoi êtes-vous venus ? Creed ? Je ne pense pas que ce soit la seule raison. De plus, il me semble que vous avez de l'affection pour Dame Yuna. "
Encore une fois elle plongeait son regard dans les yeux de l'assassin, mais de façon plus intense, comme si elle cherchait à lire la réponse de sa future question dans les pupilles de son interlocuteur : " Avez-vous oui ou non l'attention de vous joindre à son groupe ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aleajactaest.jdrforum.com/
Train Heartnet
Assassin
avatar

Masculin Nombre de messages : 467
Localisation : Gagazet
Classe : Tireur d'élite
Niveau : Maître
Date d'inscription : 17/08/2006

MessageSujet: Re: Mais où sont passés les Ronsos ?   Jeu 12 Mar - 4:03

Etant moins doué voire peu doué pour ce qui concerne la psychologie, Train ne s'attendait pas vraiment à ce que Shiro cède sous la pression. A vrai dire, il pensait plutôt recevoir la casserole en pleine figure ainsi qu'un lot d'insultes pour avoir osé manquer de respect envers Seymour. Déjà, celui-ci ne l'appelait plus Maître Seymour et l'accusait ouvertement de divers faits assez graves. Shiro en avait puni certain pour beaucoup moins que ça, comme le guado à Bevelle. Mais Train ne subit finalement aucune sentence et l'invocatrice ouvrit son coeur pour répondre à ses questions. Visiblement, elle n'était pas totalement dupe concernant les agissements de Seymour, bien que son admiration envers cet homme l'empêchait peut-être d'y voir clair à l'époque. Si c'était le cas, personne ne pouvait la blâmer vu que c'est tout à fait naturel. Le Maître Guado avait grimpé les échelons à une vitesse fulgurante et même si la mort de son père y était pour quelque chose, cet homme représentait un exemple pour bon nombre de Yevonistes. Shiro ne savait donc pas de quoi Seymour semblait capable pour arriver à ses fins, contrairement à Train qui l'a aidé pour son ascension en éliminant la garde personnelle de Jyscal Guado, père de Seymour. Alistair écarté à son tour pour des motifs douteux, devait peut-être aussi s'interroger sur ce sombre individu. Autant dire que ce silence mettait mal à l'aise et heureusement que l'invocatrice continua de parler. L'heure était aux révélations et elle continua en évoquant ses réelles intentions. Shiro avoua en fin de compte sa jalousie envers Yuna, une jalousie devenue obsessionnelle à cause de la colère. Seymour qui désirait épouser la fille de Braska et qui l'a soutenait au point de ne voir plus qu'elle. Cependant les paroles de Train venaient d'ouvrir les yeux de l'invocatrice, qui souhaitait à présent interroger le Maître Guado sur ses agissements, bien qu'elle ne s'ôta pas cette envie d'en découdre avec Yuna. C'était certes des objectifs assez personnels et égoïstes, mais Train ne pouvait en rien la critiquer, bien au contraire. D'ailleurs, Shiro venait de lui renvoyer la balle en le questionnant sur ses motivations à l'accompagner, ainsi que son envie de revoir Yuna.

" Et vous Train ? Si vous avez vous aussi déjà découvert que Maître Seymour cherche à nous mettre de côté, pourquoi êtes-vous venus ? Creed ? Je ne pense pas que ce soit la seule raison. De plus, il me semble que vous avez de l'affection pour Dame Yuna. "

Train haussa un sourcil en constatant qu'elle semblait croire que Creed Diskenth pouvait être une des raisons de sa venue. Ce prénom était au moins aussi tabou pour Black Cat que Yuna pour Shiro. Quant à l'affection envers la fille de Braska, cette affirmation l'étonna un peu vu que celui-ci ne percevait pas les choses ainsi.

"Ce Creed n'y est vraiment pour rien et à choisir, j'aurai préféré me passer de ce type."

Pourquoi ne pas l'éliminer dans ce cas? Tout simplement parce que Train redoutait la force et la folie de ce "type".

"Pour Dame Yuna, je ne comprends pas ce que vous voulez dire par affection. Mais comme je vous l'ai dit à Luca, l'avoir accompagner au début de son pèlerinage m'a ouvert les yeux sur plusieurs choses. Les invokeurs sauvent des vies et moi j'en ôte. Les invokeurs ont choisi d'eux-même leur voie et moi je ne fais que suivre les ordres de mes supérieurs. Je les envie de pouvoir choisir leur destin et j'aimerai aussi savoir ce que cette liberté implique."

*Et je voudrai connaître cette même liberté aussi.*

"Le destin a voulu que ce soit elle et ses gardiens qui m'ouvrent les yeux sur ce point. Je voyage donc aussi pour trouver des réponses. C'est aussi simple que ça."

Train venait de répondre qu'à une partie des interrogations de Shiro. Il restait à savoir pourquoi celui-ci accompagnait l'invocatrice malgré toutes ces occasions de partir seul.

"Quant à ma présence ici..."

Train tentait de fuir le regard de Shiro et il commençait à se sentir mal à l'aise. Malgré cela, il n'arrivait pas à échapper aux yeux de l'invocatrice. Black Cat se leva subitement en pensant qu'en se mettant à la même hauteur que Shiro que le regard de celle-ci serait moins intimidant.

"J'ai décidé de vous accompagner pour veiller sur vous car je vous ai............................................"

Cette tentative pour se donner du courage fut vaine vu qu'il se mit à paniquer tout de suite après.

"................ dit-à-Luca-que-si-vous décidiez-de-partir-en-pèlerinage-je serais-ravi-de-vous-accompagner-et-comme-nous-allons-à-Zanarkand-ça-y-ressemble-un-peu!"

Lança-t-il rapidement en devenant rouge car il se sentait plutôt idiot à paniquer de la sorte mais aussi par que celui-ci commençait à avoir chaud. Pour cette dernière raison, c'était simplement dû au fait que la jambe gauche de Train se trouvait trop proche du feu de camp et qu'elle commençait à s'enflammer. Concentré sur les yeux de Shiro qu'il ne voulait plus quitter, celui-ci ne s'en rendait pas compte.

*C'est parce que je tiens à vous.*

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasyrpgff10.forumactif.com
Alistair

avatar

Masculin Nombre de messages : 6
Age : 26
Classe : Guerrier
Date d'inscription : 26/11/2008

MessageSujet: Re: Mais où sont passés les Ronsos ?   Lun 23 Mar - 1:07

Les pensées et souvenirs d'Alistair ne le trahissaient donc pas. C'était bien Train Heartnet, que tous surnommaient Blackcat, qu'il avait rencontré à Bikanel. Cette vérité de plus raviva la cicatrice à coutures grossières que le gardien porterait toute sa vie. Ils revoyaient assauts, raids et massacres qui s'enchaînèrent pendant tant de semaines. Alistair dirigeait à l'époque une unité, Blackcat une autre, et ils eurent coopéré plusieurs fois sans même se connaître, simplement parce que l'avait ordonné. Ce fut lors d'un de ces violents combats que tout avait changé en Alistair. Fier et brave, ses troupes poussaient l'ennemi dans ses derniers retranchements, faisant choir un à un les commandos al bhed. La victoire fut à Yevon, sans surprise, mais non plus non sans pertes. Le bilan des blessés et morts au combat était énorme, parmi ces estropiés se trouva Alistair, qui, galvanisé par l'avantage tactique, eut le malheur de se mettre à vue des tirs ennemis, pour recevoir de plein fouet le projectile inconnu d'un canon vicieux. Jusqu'à ce jour, c'était la dernière fois qu'il voyait Train.

Le dialogue dérivait sur Maître Seymour. Cet énigmatique écclésiaste, en qui Alistair avait une confiance et une foi totale, se brouillait dans une brume épaisse. Ses actions incompréhensibles aux raisons inconnues; Alistair était certes fidèle, mais pas aveugle, lui aussi voyait que quelque chose se tramait. Train et Shiro étaient du même avis, malgré leurs positions respectives de bras droit et d'invoqueuse. Cependant, le but de leur voyage primait, et ils devraient achever leur pèlerinage avant toute chose. Alistair vit alors une étrange scène, celle d'un assassin se mettant à rougir lorsqu'il était question de ses motivations. Son ton devenait saccadé et pressé, comme s'il était gêné ou intimidé. Tout cela était à cause du feu dont les flammes caressaient la jambe de Train, mais était-ce tout?


" Je suis d'avis de remettre cette discussion à demain, bien que celle-ci s'avère enrichissante pour nous trois. Il se fait de plus en plus froid et la traversée du Mont Gagazet nécessite une bonne nuit de sommeil."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shiro
Invokeur
avatar

Féminin Nombre de messages : 181
Age : 24
Localisation : Final Fantasy X - Bevelle
Classe : Mage Noire
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: Re: Mais où sont passés les Ronsos ?   Dim 29 Mar - 13:40

Shiro n'avait pas quitté Train des yeux. Elle s'était contentée de froncer les sourcils en entendent ses beaux discours sur Yuna, les invokeurs et la liberté. Des sujets qui l'agaçaient au plus haut point. Mais quand l'assassin évoqua, non sans une certaine hésitation, les raisons de sa présence dans le groupe, elle se leva d'un bond, poings serrés, visiblement très en colère. Pas besoin d'être perspicace pour savoir qu'il mentait et l'invokeuse avait horreur d'entendre un mensonge sortir d'une bouche autre que la sienne. Elle en était horriblement vexée. Elle s'approcha de Train qui rougissait, preuve qu'il lui cachait quelque chose, d'un pas lent sans le quitter du regard. Ils étaient alors étrangement proches l'un de l'autre, yeux dans les yeux. Elle voyait toute la gêne et tout le malaise, dans ses pupilles félines et lui, il voyait toute la rage médisante dans ses pupilles vermeilles. D'un geste fulgurant, elle prit alors le visage de Train entre ses deux mains blanches, ses ongles dangereusement longs sur ses joues et rapprocha un peu la tête de l'assassin de la sienne, la mettant à sa hauteur, dans le but de mieux le contempler, comme si, incapable de tirer de lui la réponse qu'elle attendait, elle cherchait la vérité dans les yeux ambres du jeune homme et lui empêchait touts moyens de fuir son regard noir et lourd en reproches. Pour un bref instant, elle eut l'illusion que pour une fois, il lui appartenait complètement. Mais bien entendu, elle n'était pas capable de lire les pensées de Train. Elle l'aurait volontiers gardé dans cette position un bon moment encore si la voix d'Alistair ne l'avait pas ramenée à la vérité.

" Vous êtes le plus piètre menteur qu'il m'ait été donné de voir. Je vous méprise. " Lui avait-elle déclaré en murmurant sur le ton le plus glacial qu'elle connaisse en articulant doucement, de façon à ce que lui seul l'entende. Elle le lâcha alors et le poussa alors légèrement en arrière avant d'enfin quitter son regard. Elle baissa alors les yeux et reprit, mais d'un air plus tranquille. " Votre jambe. " En effet, elle avait été trop près du feu de camp pendant trop longtemps et les flammes commençaient à dévorer le bas de son pantalon. Faisant mine de l'avoir alors complètement oublié elle se tourna vers Alistair et lui souhaita une bonne nuit avant de se retirer dans sa tente sans savoir si elle arriverait à trouver le sommeil. Plusieurs choses l'avaient énervée ce soir. La découverte du secret de son gardien et le comportement de l'assassin. Pour ce dernier, elle avait d'abord été contente qu'il se remette à lui parler un peu mais s'était très vite emportée à l'idée que celui-ci ne rejoigne Yuna et surtout qu'il ne veuille pas l'admettre. Loin de se douter des réelles motivations de Train, Shiro s'était persuadée qu'il l'avait accompagnée uniquement dans le but de se joindre au groupe de Dame Yuna, l'idée même lui faisait assez mal mais avec du temps et de la patience elle aurait pu éventuellement lui pardonner. Seulement, il niait complètement ce qu'elle pensait être une évidence et c'était ce qui blessait l'invokatrice. Elle aurait pu comprendre les desseins de Train, mais son mensonge qu'elle prenait pour un acte trahissant son manque de confiance la décevait cruellement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aleajactaest.jdrforum.com/
Train Heartnet
Assassin
avatar

Masculin Nombre de messages : 467
Localisation : Gagazet
Classe : Tireur d'élite
Niveau : Maître
Date d'inscription : 17/08/2006

MessageSujet: Re: Mais où sont passés les Ronsos ?   Lun 18 Mai - 3:39

hj> Vraiment désolé pour mon retard!


"Hum?"

Train sursauta lorsque Shiro se leva subitement en affichant clairement sa colère. Black Cat ne connaissait pas la raison de cette colère et tâchait comme il pouvait de comprendre. Mais aucune idée précise ne lui venait à l'esprit durant ce court instant où elle s'approcha de lui. Avait-il dit un mot qu'il ne fallait pas? Venait-elle de percer à jour Train concernant son envie de quitter Yevon? Ou bien alors en avait-elle assez de le voir manquer de sincérité? Trop de questions pour si peu de temps de réflexion, d'autant que l'ex-assassin fut fortement intimidé par le regard de Shiro. Une fois assez proche, cette dernière lui attrapa le visage et fixa Black Cat plus intensément. Tout devint plus clair à cet instant, ce n'était pas uniquement de la colère que l'invocatrice éprouvait mais aussi une forte déception devant le comportement de Train. Et bien que les mots ne venaient pas, celui-ci se sentait désolé de lui cacher tant de choses, mais même si cela ne l'excuse pas forcément, il ne pouvait faire autrement. La raison? La crainte quant à la réaction de Shiro si elle venait à apprendre la vérité à son sujet. Si elle savait qu'il comptait quitter Yevon après cette traque, l'invocatrice le laisserait-il partir? Train n'y croyait pas et cela le torturait. Il avait vraiment peur que Shiro choisisse son devoir envers Yevon à sa place. Ce qui l'effrayait en plus, c'était de s'apercevoir au moment où il désirait le plus quitter Yevon, que celui-ci avait finalement une raison de rester. Devait-il ou allait-il revenir sur sa décision pour rester auprès de Shiro? Ou alors comptait-il sacrifier ses sentiments afin de gagner sa liberté? Cruel dilemme... Train trouvait également dommage de ne pas se retrouver dans cette position mais dans d'autres circonstances moins pénibles. Mais là, celui-ci ne pouvait que s'en prendre à lui-même.

"Je..."

... suis désolé", allait-il dire. Mais à ce moment-là, Alistair prit la parole brisant volontairement ou pas cet instant. Shiro lança alors des paroles douloureuses bien que justifiés vers Train. Ce dernier fut blessé en plein coeur et baissa la tête relâchée par Shiro. Celui-ci recula même lorsqu'elle le poussa légèrement. Puis Train leva la tête d'un air surpris lorsque l'invocatrice l'avertit pour sa jambe.

"Hein?"

Par simple réflexe, Train regardait ses propres jambes et venait enfin de remarquer les flammes sur son pantalon. Sans plus attendre, Black Cat saisit un peu de neige pour éteindre ce feu et soulager ses maigres brûlures en grimaçant quelque peu. Après ça, Train ne pouvait que regarder Shiro rentrer dans sa tente sans qu'il puisse la rattraper ou tout simplement lui deux-trois mots.

"Quel idiot..."

Que pouvait-il faire de plus à présent si ce n'est se coucher aussi. Train ramassa ses bouteilles de lait vides et se dirigea dans sa tente en souhaitant également bonne nuit à Alistair. En temps normal, Black Cat serait bien resté à faire le guet durant deux ou trois heures mais personne ne risquait de les attaquer cette nuit. Et puis, celui-ci n'avait pas la tête à ça non plus.
Une fois dans sa tente, Train se coucha aussitôt en gardant toutefois ses yeux ouverts. Après une telle nuit, impossible de s'endormir avant au moins une voire deux heures. Black Cat resta alors sur place, les bras posés derrière sa tête en regardant vers le haut bien qu'il n'y avait rien à contempler. Rien à contempler ni même à écouter d'ailleurs, le silence régnait autant d'un point de vue sonore que visuel. Ce qui n'était pas plus mal pour réfléchir.


*Dire que je pensais n'avoir rien à perdre en quittant Yevon, je me suis bel et bien trompé. En plus de ça, Shiro croit que je vais rejoindre Yuna alors que ça n'est pas du tout mon intention. Loin de là. Je ne veux qu'être libre. Mais pour ça, le prix à payer sera lourd... Non, je ne vais pas y renoncer. Reste à savoir ce que tu décideras, Shiro.*

Train ferma les yeux et continua à penser.

*L'idéal serait qu'elle vienne avec moi mais... une telle requête serait égoïste et injuste de ma part. Alors que fera-t-elle? Me laisser partir ou respecter son devoir envers Yevon et m'éliminer? Et moi si je pars, vais-je pouvoir supporter qu'elle se mette à me haïr? Et vais-je devoir l'empêcher de me tuer?...*

Black Cat ouvrit alors les yeux et sortit le Black Gun Hadès qu'il observa.

*Comme si je pouvais me servir de cette arme sur elle... Cette arme qu'elle m'avait offerte ce jour-là.*

[Début de flash-back]
~Suite à la mort de son mentor et assassin de ses parents, Train encore enfant vagabondait dans les rues de Bevelle sans but précis ni logement. Jusqu'au jour où il fut recueillit par un yevoniste qui ne manqua pas de remarquer le revolver du gamin. Plutôt que de l'interroger sur son passé et son errance, le yevoniste choisit de tester les capacités de Train. Autant dire que l'enfant avait bluffé l'adulte en montrant son incroyable précision avec une arme à feu. Le yevoniste ne tarda pas à présenter sa trouvaille à ses collègues dont le père de Shiro.


" C'est pour me montrer ce rejeton que tu viens chez moi ? Tu comptes vraiment en faire l'assassin numéro un de Yevon ? Même ma fille a l'air plus féroce ! "

" Bin tu rigoles mais c'est que je sens un énorme potentiel chez ce gamin et d'ai..."


Présente sur les lieux, Shiro délaissée par les adultes emmena Train dans une pièce malgré l'hésitation de ce dernier qui se demandait ce qu'elle lui voulait. Une fois seuls, elle fouilla un tiroir d'où elle sortit un revolver en orichalque et magnifiquement décoré.

" Pour toi. C'est un cadeau de bienvenu pour ton entrée à Yevon. Je crois qu'il s'appelle Black Gun Hades, il était à mon grand-père. Papa ne s'en sert pas alors j'aime mieux que tu le gardes, je suis sûre qu'il te sera utile. J'espère que tu te plairas chez Yevon. Au fait comment tu t'appelles ? "

"Tr...Train. Train Heartnet. Et... toi?"


Si celui-ci avait un peu de mal à parler, ce n'était pas dû à Shiro mais au poids de l'arme. Ses bras tremblaient légèrement bien qu'il faisait de son mieux pour le cacher car il avait sa fierté...~
[Fin du flash-back]


*J'ai ensuite rangé et conservé cette arme en me promettant de m'en servir le jour où mes épaules seraient assez fortes pour supporter son poids. Et ce jour est arrivé après ma première mission qui consistait à tuer des espions... enfin du moins, c'est qu'ils m'avaient dit. Je m'en rappelle parfaitement... Il pleuvait et je tremblais de tous mes membres devant ceux que je venais d'abattre... Après ça, j'ai commencé à utiliser Hadès mais aussi à m'enfermer sur moi-même dans cette spirale morbide. Je suis devenu le redouté Black Cat qui apporte le malheur, perdant au passage mon humanité. Jusqu'à ma rencontre avec Dame Yuna et ses gardiens... Je désire à présent emprunter ma propre voie. Mais quoi qu'il arrive, je conserverai toujours une partie de toi, Shiro.*

Train rangea Hadès dans son étui et voyant l'heure tardive, celui-ci tenta de dormir jusqu'au lever du soleil...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasyrpgff10.forumactif.com
Lymle Lemuri Phi
Yevonniste
avatar

Féminin Nombre de messages : 9
Age : 25
Localisation : Mont Gagazet
Classe : Mage Rouge
Niveau : Apprentie
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Mais où sont passés les Ronsos ?   Lun 29 Juin - 17:36

A l'issu du petit tunel rocailleux qui débouchait sur le Mont Gagazet,Lymle sentit immédiatement le froid mordant qui faisait un parfait contraste avec la Plaine Félicitée,qui n'offrait qu'un froid léger au petit matin.Elle avança sur quelques métres et s'accorda un instant de répit,s'asseyant sur un bloc rocheux enneigé.
Voyager seule était décidemment un supplice pour Lymle.Elle ne craignait pas les monstres,n'avait pas mal au pied,étant donné qu'elle avait liué un chocobo,mais la compagnie lui manquait : elle n'avait eut personne à embêter durant ces heures de voyage.Mais l'adolecsente était consolée,sachant parfaitement qu'elle ne serait plus seule trés longtemps.
Cependant,elle ignorait où Dame Shiro avait posé son bivouac,et devrait sans aucuns doutes marcher encore quelques instants pour la trouver,elle et ses gardiens.Mais elle savait absolument que la marche ne serait plus aussi confortable : elle n'avait plus sa préciseuse monture,et l'enfant douillette qu'elle était devrait marcher à pied,au milieu de ces flocons et de cette brume épaisse.
Mais bon il était temps de se mettre à la marche.Ainsi elle débuta son ascension vers l'imposant portail où elle pensait voir la tribu des Ronsos,mais...L'endroit était désertique,où presque.
Au milieu de la blancheur pure de la neige,des corps,en charpie,souillaient le paysage.Lymle,qui adorait la neige à son habitude vint à en être écoeurée,à la vue de ce spectacle macabre.Malgré celà,elle ne perdit pas son sang frois et poursuivit sa marche.Certes,elle aurait put essayer de guérir ces Ronsos,mais la jeune fille était réaliste : ils étaient morts,et ses compétences en Magie bLanche n'étaient pas suffisantes pour traiter de tels dégâts.

Elle n'eut pas à cheminer beaucoup pour appercvoir un campement de quatres tentes,au beau milieu de ces falaises rocheuses.Lymle apperçut un petit cercle de neige noircit,où un bout de bois demeurait.Bien que le soleil commençait à monter dans le ciel,le froid persistait et continuait à gelait tout sur son passage.D'un coup de baguette,elle ralluma un feu,et se réchauffa les mains et les frottants devant la douce chaleur.
Sachant pertinemment que tout le monde dormait encore,elle n'hésita pas à chantonner l'air des Priants :


"Ieyui nobomeno renmiri yojuyogo hasatekanae kutanae..."

Aprés quoi elle ajouta :

"Ils ne peuvent pas de réveiller...?"

Aprés seulement deux minutes d'attente,la fillette commençait déjà à s'impatienter.Pour s'aoccuper,elle ramassa de la neige et à en faire des boulettes,qu'elle posa à ses pieds,prête à les lancer sur le premier venu.

_________________

Lymle Lemuri Phi ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ffallworldscharacters.skyrock.com/
Train Heartnet
Assassin
avatar

Masculin Nombre de messages : 467
Localisation : Gagazet
Classe : Tireur d'élite
Niveau : Maître
Date d'inscription : 17/08/2006

MessageSujet: Re: Mais où sont passés les Ronsos ?   Jeu 9 Juil - 21:51

La nuit fut courte pour Train mais largement suffisante pour récupérer physiquement. C'était dans ses habitudes de dormir peu lors de ses précédentes missions en solo, vu qu'il profitait en général de la journée pour élaborer son plan et de la nuit pour le mettre à exécution. Comme pour le début du pèlerinage de Yuna, cette fois encore la situation était certes différente mais il lui en fallait bien plus pour le changer en marmotte. Toutefois, Train prit plus de temps qu'à l’accoutumer pour se lever de son lit. La raison? Revoir Shiro après cette nuit le rendait quelque peu nerveux et celui-ci se demandait comment il devait réagir puis également comment elle allait agir. De plus, il est vrai que la présence de Creed Diskenth le dérangeait au plus haut point et que Black Cat n'était alors pas pressé de le revoir, surtout de si bon matin. Enfin bon, Train n'avait pas le choix et il devait faire face à cette situation même si cela lui déplaisait fortement. A croire que les êtres vivants sont moins faciles à fréquenter pour lui que les défunts. Et bien que c'était difficile de l'admettre, Train devait bien le reconnaître et qui sait, peut-être tentera-t-il de faire des efforts sur ce point. Sauf bien sûr avec Creed Diskenth qu'il détestait...
Ses affaires préparées, Black Cat s'apprêtait à sortir de sa tente quand il entendit du bruit à l'extérieur. Celui-ci croyait au début à une attaque surprise mais le chant yevoniste le fit changer d'avis. Inutile donc de dégainer son revolver et autant aller voir de qui il s'agissait. A priori, malgré la voix féminine qui chantait l'hymne de Yevon ne pouvait être celle de Shiro, car le ton semblait plus enfantin. Train ouvrit sans crainte sa tente et sortit la tête pour dire ceci:


"Bonjou........"

A peine avait-il ouvert la bouche qu'il reçut en pleine figure une boule de neige. Surpris par ce geste, Train resta immobile quelques secondes avec le visage couvert de neige, qu'il retira lentement avec la manche de sa veste.

*Très drôle...* u_u

"Euh... qui êtes-v........."

Seconde boule de neige reçue en pleine figure... Train tenta de conserver son calme et retira à nouveau la neige.

*Restons zen...* u_u'

"Hmmm... C'est bon temps mo............"

Et de trois! Train sortit entièrement de sa tente et l'irritation le gagnait peu à peu. Le visage à nouveau nettoyé, Black Cat se pencha pour préparer une boule de neige afin de se venger. Mais lorsqu'il s'apprêta à lancer son projectile, une bonne masse de neige venue de la montagne lui tomba dessus créant ainsi un joli bonhomme de neige grincheux.

è_________é

De son côté, Creed Diskenth sortit également de sa tente et observa la scène sans trop comprendre ce qui se passait. Une fille plutôt jeune armée de projectiles enneigés et Train recouvert de neige.

Creed Diskenth>"Voyons, Train, n'as-tu pas passé l'âge de jouer à ça?" Neutral

"Tais-toi..." ¬ ¬

Creed laissa Train sur place et se tourna vers la jeune fille en gardant ses distances pour esquiver les boules de neige si besoin. Puis il lui adressa la parole en la regardant de haut.

"Et de qui es-tu le rejeton ou la petite soeur? Shiro, son zombie de gardien Alistair ou de Train?"

Raisonnement rapide et faux mais c'était la première idée qui lui venait à l'esprit.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasyrpgff10.forumactif.com
Sheena

avatar

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 30/07/2009

MessageSujet: Re: Mais où sont passés les Ronsos ?   Jeu 30 Juil - 2:40

Le vent soufflait fort dans les cheveux blonds recouverts de neige de la jeune fille. Heureusement qu'elle résistait facilement au froid, avec toutes ces années passés à Macalania. Elle posa alors ses yeux bleus sur un effroyable spectacle. Les Ronsos étaient...morts ? Comment est-ce que sa se pouvait ? La jeune fille continua son chemin aussi joyeuse qu'à son habitude, même si ceci ne la laissait pas de glace, ce qui n'est pas peu dire. La jeune fille gambadait, ce qui la réchauffait un peu. C'est alors que, plus loin, elle vit un autre spectacle effroyable: Deux garçons.....étaient attaqués par des boules de neiges! Sheena en reçu une, bien malgré elle et, ayant l'habitude de répliqué, forma une boule de neige dans ses mains et la propulsa dans la figure de la jeune fille.

-Et Strike! Ha ha!

Sheena reconnu alors un des deux garçons mais n'étant pas certaine, elle se rapprocha de lui, le regardant de tous les côtés. Elle le reconnu finalement et sourit en laissant échapper un: «Train Heartnet». Elle lui sauta alors dessus en riant. Enfin quelqu'un qu'elle connaissait, enfin, connaître c'était vite dit, un prêtre de Bevelle lui avait simplement décris. Elle le regarda et lui dit:

-Sir Heartnet ? DITES-MOI OÙ EST AKIRA!!!!!!

Comme à son habitude, elle n'avait pas réfléchit et avait simplement dit..euh..criée ce qu'elle avait en tête. Il n'y aurais aucune chance qu'il lui réponde ainsi ou même qu'il sache où il était. Est-ce qu'il connaissais Akira, au moins ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Train Heartnet
Assassin
avatar

Masculin Nombre de messages : 467
Localisation : Gagazet
Classe : Tireur d'élite
Niveau : Maître
Date d'inscription : 17/08/2006

MessageSujet: Re: Mais où sont passés les Ronsos ?   Jeu 30 Juil - 21:35

Creed Diskenth> "Et de qui es-tu le rejeton ou la petite soeur? Shiro, son zombie de gardien Alistair ou de Train?"

Question adressée à Lymle mais Train quelque peu choqué par ces mots, sortit de son tas de neige pour répondre à Creed.

"Ce n'est pas ma fille ni ma petite soeur!! Tu nous trouves un air de famille peut-être?" >__<

"Inutile de te mettre dans touts tes états, Train. De plus, je déteste quand tu fais l'enfant. Cet air ne te va pas."

"Tch..."

Train retira la neige qui restait sur lui et semblait véritablement de mauvaise humeur. Lymle n'y était pour rien dans tout ça mais rien le fait de voir Creed Diskenth de si bon matin l'irritait, sans parler des propos de ce dernier. Pour une fois que Train se lâchait un peu et qu’il se montrait expressif, il fallait que Creed le coupe dans son élan. D’un autre côté, celui-ci détestait voir Black Cat aussi joyeux et le préférait avec son attitude solitaire ainsi que son regard sombre. Un tel changement énerva Creed Diskenth qui désirait plus que tout partager son univers sanglant avec Train, alors que ce dernier cherchait justement à s’en éloigner définitivement. De quoi installer une certaine tension dans le groupe…
Une tension baissée d’un coup ou d’une boule de neige! Projectile lancé cette fois sur Lymle et par une inconnue. Train et Creed n’avaient rien remarqué jusqu’à ce qu’ils entendent crier « Et strike! ». Les deux virent arriver une autre jeune fille, à la chevelure blonde, aux yeux bleus et vêtue de blanc. Cette dernière s’approcha de Train et l’observa sous les angles avant de se jeter sur lui le sourire aux lèvres. Black Cat n’ayant rien vu venir, tomba par terre et se retrouva à nouveau couvert de neige.


-Sir Heartnet ? DITES-MOI OÙ EST AKIRA!!!!!!

Lui hurla-t-elle dans les oreilles. Creed n’appréciant pas de les voir dans cette position, attrapa la jeune fille par le col tel un chaton et la fixa d’un drôle d’air tout en questionnant Train.

"Tu la connais cette furie?"

"Pas plus que l’autre fille (Lymle)…" <__<

*Par contre, Akira ça me dit quelque chose…*

Train se leva et retira pour la énième fois la neige sur lui. Au passage, celui-ci pensa au prénom Akira pour se rappeler ce que ça lui évoquait.

"Ah! Ça y est, j’y suis! Dame Shiro m’en avait parlé à Luca!"

Le jeune homme fouilla ses poches et en sortit une visiosphère en piteux état suite à un choc subit lors de l’attaque des monstres au stade de Luca.

"Elle m’avait donné ceci de la part de Sir Akira!"

"Et après?..."

Train rangea la sphère à sa place et poursuivit.

"Après? J’ignore où il se trouve… Si il a poursuivit son pèlerinage, il doit se trouver plus loin, je pense."

*J’espère qu’il ne nous causera aucun souci. Pourchasser Dame Yuna n’est déjà pas de tout repos…*

Se contentant de ça, Creed relâcha d’un coup Sheena sans se préoccuper si elle allait retomber sur ses pieds ou sur les fesses. L’assassin lui fit ensuite un geste de la tête signifiant "Tu peux y aller".

"Jeune fille! Si tu le revois, dis-lui deux choses. Merci de ma part pour la visiosphère et qu’il ne s’interpose pas."

"Train."

"Hum?

*Aurai-je dit quelque chose qu’il ne fallait pas ?*

Possible en disant "Si tu le revois" étant donné que Sheena avait fait tout ce chemin pour avoir de bonnes nouvelles, ces paroles n’avaient donc rien de rassurants bien qu’elles soient justes. Toutefois, Creed ne voulait pas l’avertir pour cela. Ce dernier montra du doigt à Black Cat une direction. Naturellement, Train tourna la tête pour voir de quoi il s’agissait et…

"BWARF!!

…reçu en pleine figure une boule de neige envoyée par Lymle.

è_____________________é

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasyrpgff10.forumactif.com
Sheena

avatar

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 30/07/2009

MessageSujet: Re: Mais où sont passés les Ronsos ?   Ven 31 Juil - 23:24

Sheena venait d'arrivée sur le Mont Gagazet à la recherche d'Akira qui n'était pas tout a fait à cet endroit. Elle avait par contre rencontrée, ce qui est vite dit, Sir Heartnet qui était mainetenant couvert de neige grâce à Sheena et un homme plutôt désagréable. Sheena, qui était sur Train, se fit rapidement prendre par le col et était suspendu en l'air. Et il commença à questionner Train sur le cas de Sheena en l'appelant furie. Sheena, pour se venger, tentait de lui donner des coups avec ses jambes et ses poings mais, étant trop petite, ils ne passaient que près de lui et frappaient le vent et la neige qui flottaient. Train affirma qu'il ne la connaissais pas tout comme l'autre fille(lymle). Heartnet se leva finalement et enleva la neige et, d'une façon que tout le monde fait quand on se souviens d'un truc, déclara que Dame Shiro lui en avait parlé à Luca. Train sortit une visiosphère et leur dit que c'était dame Shiro qui lui avait donné de la part de Sir Akira.

-Alors c'était ça le paquet! ^^

Sheena continua d'écouter la conversation entre les deux hommes et commençais vraiment à s'ennuyer, surtout suspendu en l'air. Juste quand elle voulait dire quelque chose, elle se sentit tomber dans la neige. sur les fesses. L'homme qui la tenait auparavant lui fit alors un signe de tête que Sheena ignora.

-Avec un peu plus de délicatesse la prochaine fois, monsieur!

Train lui demanda de dire Merci à Akira SI elle le revoyait. Sheena ne, fâchée de ce "si" voulait lui balancer une boule de neige mais la petite fille le fit à sa place.

-Bien fait !

Sheena se releva et commença à marcher vers Train et le regarda à nouveau.

-Pourquoi êtes-vous ici, au fait ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lymle Lemuri Phi
Yevonniste
avatar

Féminin Nombre de messages : 9
Age : 25
Localisation : Mont Gagazet
Classe : Mage Rouge
Niveau : Apprentie
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Mais où sont passés les Ronsos ?   Ven 21 Aoû - 23:25

Lymle s'amusait follement à bombarder l'assassin à la botte de Yevon.A vrai dire,la simple idée d'embêter les gens ou de faire des bêtises contentait l'adolescente.Pourtant,elle arrêta pendant une minute ou deux de lancer ses projectiles sur sa cible,car un autre homme venait d'arriver.Ce dernier avait la chevelure blanche et des yeux d'un bleu perçant.La présence de Creed Diskenth effraya l'enfant,mais elle garda son sang froid et ne laissa rien paraître,continuant à garder sa mine d'enfant sage.Il lui posa une question qu'elle trouva bien stupide,mais y répondit tout de même de sa voix de petite fille :

"Aucune de ces propositions.Je m'appelle Lymle."

Son attention fut une nouvelle fois attirée ailleurs : quelqu'un d'autre arrivait.Elle recula de quelques pas et saisit dans une de ses mains une nouvelle boule de neige qu'elle lança dans la figure de la blondinette,qui se révéla être un adversaire à la hauteur,car elle riposta également par un projectile glacé que Lymle reçut en pleine poire.Bien qu'elle avait plutôt un air calme,la jeune fille fonça comme une furie vers Black Cat en lui hurlant s'il avait vu Akira.Ce nom n'évoquait pas grand chose à l'adolescente qui observait la scéne.Peut être l'avait elle entendu à Bevelle une fois,et si sa mémoire était bonne,cet homme était un Invokeur.Mais elle n'en savait pas plus.Elle écouta la conversation qui eut lieu entre les deux assassins et la jeune gardienne.De son côté,ne sachant pas trop quoi faire elle s'amusa à dessiner sur la surface blanche et uniforme,mais s'en lassant vite et étant à cours de munitions,elle rassembla une bonne quantité de neige pour former un projectile parfaitement sphérique et de bonne taille.Elle attendit que la conversation soit achevée pour attaquer une fois de plus Black Cat.Cette fois elle décida d'arrêter (temporairement du moins) et d'entrer dans la conversation,après que la jeune femme blonde ait demandé :

"Pourquoi êtes-vous ici, au fait ?"

Bien que ce n'était à Lymle de donner la raison de leur présence ici,elle répondit indirectement à la question,en s'adressant à Train et à Creed :

"Je suis là pour vous aider à traquer Dame Yuna.Ils étaient sûr que ma présence ne serait pas de trop ici."

L'enfant ne savait pas comment les trois personnes allaient réagir.
La gardienne ne semblait pas être au courant concernant le traque de Lady Yuna,donc comment allait elle réagir?Soit elle essayerait de les arrêter,soit elle s'en ficherait vu qu'elle ne connaîterait pas l'Invokeur en question,ou encore une possibilité,elle ne s'en mêlerait pas et les laisserait tranquillement faire leur mission,qui était de la plus haute importance.Et pour ce qui était des deux assassins,peut être se demanderaient ils en quoi une gamine spécialiste en bêtises en tout genres pourrait leur servir.

_________________

Lymle Lemuri Phi ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ffallworldscharacters.skyrock.com/
Train Heartnet
Assassin
avatar

Masculin Nombre de messages : 467
Localisation : Gagazet
Classe : Tireur d'élite
Niveau : Maître
Date d'inscription : 17/08/2006

MessageSujet: Re: Mais où sont passés les Ronsos ?   Lun 24 Aoû - 3:52

Train retira pour la énième fois la neige sur lui-même pour ne pas s'enrhumer bêtement et grogna au passage. Creed; de son côté; semblait affligé par cette scène au point de se tenir la tête, ce dernier se demanda où étaient passés les réflexes du tant redouté Black Cat. Après ça, Sheena posa une nouvelle question au groupe, celle-ci désirait comprendre leur présence en ces lieux. En effet, elle était en droit de s'interroger sur ce point après avoir aperçu les cadavres des malheureux Ronsos. Peut-être pensa-t-elle être en face des responsables de ce massacre. Quoique vu son attitude, à priori ce ne semblait pas être le cas. Toutefois, Train ne tenait pas spécialement à mettre Sheena au courant de leur projet. Il refusait l'idée d'impliquer des civils dans cette mission décidée dans le plus grand secret et donc sans le consentement de Monseigneur Mika. De plus, si Sheena prenait la fuite, celle-ci pourrait parvenir à rattraper Yuna avant eux et l'avertir du danger, ce qui compliquera grandement les choses. Même si d'un autre côté, Train ne tenait pas spécialement à éliminer Yuna et ses amis. Tout le contraire de Creed qui comptait justement tout dévoiler pour rendre la traque plus amusante et surtout pour ennuyer Shiro dont il imagina allègrement une mauvaise réaction. Creed voulait aussi voir la tête qu’allait faire Train à ce moment-là. Finalement aucun des deux ne répondit à la question de Sheena, puisque c’est Lymle qui les devança. Restée jusque là presque silencieuse, la yevoniste annonça sans se gêner la raison de sa venue et donc le motif de leur présence à Gagazet. Ce qui ne plaisait pas du tout à Train qui redoutait la réaction de Sheena. Creed; quant à lui; éprouva sur le coup une grande sympathie envers Lymle qu’il exprima d’un haussement d’épaule en souriant. Celui-ci aurait pu certes exprimer cette sympathie d’une autre façon avec par exemple une caresse sur la tête de la yevoniste, mais il préféra garder ses distances. En effet, il n’était pas à l’abri d’une boule de neige ou d’une autre facétie de la jeune fille.

"Je ne l’aurai pas mieux dit, chère Lymle. Cette sorcière de Yuna est ni plus ni moins responsable de la mort de Kinoc et peut-être même du Ronso Kelk. C’est pour cela que nous sommes ici sur les traces de Seymour pour lui venir en aide. N’est-ce pas, Train?"

"Hum…"

Train en garda un goût amer et tourna la tête sans rien dire de plus. Réjoui par cette situation, Creed continua de parler sans masquer sa bonne humeur.

"Ton aide peut être utile, Lymle. Du moins si tu ne nous ralentis pas comme ces deux marmottes (Shiro et Alistair) bien au chaud dans leurs tentes. La furie (Sheena) peut nous accompagner aussi, vu que nous allons dans la même direction. A elle de décider. Sachez néanmoins mesdemoiselles que Train et moi ne vous attendrons pas en chemin. Nous avons pris assez de retard comme ça."

*Désolé, Shiro mais Yuna périra de ma lame et non par tes fioles.*


Train et Creed préparèrent rapidement leurs sacs en laissant assez de temps à Lymle et Sheena de faire connaissance, de se décider pour la suite ou encore de préparer une nouvelle blague en ce qui concerne la jeune yevoniste.
Une fois prêt, Black Cat laissa une bouteille de lait devant chaque tente avec un petit mot disant qu’il partait devant en éclaireur avec Creed. Pas très crédible il est vrai mais celui-ci n’avait pas le temps pour faire mieux. Ensuite, Train s’approcha de Lymle pour lui dire ces quelques mots:


"Dame Lymle. Si il vous est difficile d’avancer avec votre tenue, dîtes-le moi et je vous aiderai d’une façon ou d’une autre."

Une manière de dire qu’il la portera volontiers si elle le lui demande et cela prouvait aussi qu’il ne gardait aucune rancune pour les boules de neige ni pour les propos concernant la mission. Creed qui attendait un peu plus loin, ne fit aucune remarque sur cette scène et tourna la tête vers Sheena. Celui-ci attendait le moindre regard vers lui de la part de cette dernière pour lui répondre aussitôt qu’elle ne devait même pas y penser. Creed n’allait porter personne en chemin!... Sauf peut-être sous la contrainte.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasyrpgff10.forumactif.com
Sheena

avatar

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 30/07/2009

MessageSujet: Re: Mais où sont passés les Ronsos ?   Lun 7 Sep - 2:56

La petite Fille qui répondait au nom de Lymle leur dit qu'elle ne serait pas de trop pour les aider dans leurs quête. Quête pour quoi ? Ni plus, ni moins que de chasser Dame Yuna. L'autre homme qui étais avec Sir Heartnet ajouta un truc à la suite de ce que Lymle avait dit:

"Je ne l’aurai pas mieux dit, chère Lymle. Cette sorcière de Yuna est ni plus ni moins responsable de la mort de Kinoc et peut-être même du Ronso Kelk. C’est pour cela que nous sommes ici sur les traces de Seymour pour lui venir en aide. N’est-ce pas, Train?"


QUOI ? Responsable de la mort de deux Maîtres de Yevon ? Bien que les trucs dites Yevonistes n'atteignait régulièrement pas la petite Sheena, bien qu'elle était prêtresse, ce truc d'assassinats ne pouvait pas laisser Sheena indifférente.

"Ton aide peut être utile, Lymle. Du moins si tu ne nous ralentis pas comme ces deux marmottes (Shiro et Alistair) bien au chaud dans leurs tentes. La furie (Sheena) peut nous accompagner aussi, vu que nous allons dans la même direction. A elle de décider. Sachez néanmoins mesdemoiselles que Train et moi ne vous attendrons pas en chemin. Nous avons pris assez de retard comme ça."

En entendant le mot furie, Sheena devina que Creed parlait d'elle. Elle se leva et lui donna un petit coup de point sur la tête et lui tira les oreilles. Elle partit alors vers Lymle question de faire plus ample connaissance.

-Salut! Je suis Sheena! ^^

Sheena lui fit un signe de la main. Elle resta planté devant elle et lui demanda tout bas.

-Je voudrais savoir si...Je pourrais vous joindre dans votre quête. Je sais que sa peux paraître bizarre mais je souhaite vraiment vous joindre, Akira se débrouillera très bien sans moi, j'en suis persuadée.

[hrp>Je réponds demain avec Lulu, Désolé du retard...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lymle Lemuri Phi
Yevonniste
avatar

Féminin Nombre de messages : 9
Age : 25
Localisation : Mont Gagazet
Classe : Mage Rouge
Niveau : Apprentie
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Mais où sont passés les Ronsos ?   Lun 7 Sep - 20:42

Suite à l’annonce que Lymle venait de faire aux trois personnes présentes,Black Cat ne sembla pas éprouver le moindre avis quant à la présence de la gamine Yevonniste,contrairement à son associé qui semblait plutôt heureux de cela. L’enfant,bien qu’elle était en réalité une adolescente,n’appréciait pas vraiment cet homme à la tignasse blanche et aux yeux bleus glacés. D’un air satisfait, il avoua que le fait que la jeune fille soit ici serait sûrement utile,si elle n’étais pas un poids comme l’Invocatrice qui se reposait dans sa tente,ainsi que son gardien qui en faisait autant. Pour être tout à fait sincère,en plus de lui faire peur,Creed Diskenth exaspérait Lymle : son air suffisant et le fait qu’il tutoie l’adolescente dans l’immédiat ne lui plaisait pas. Ainsi s’écarta t-elle de lui sans porter grande importance à ses propos. La jeune femme à l’air angélique s’approcha de la fillette et se présenta,le sourire aux lèvres,suite à quoi elle fit une requête à la Yevonniste : pouvait elle les accompagner lors de ce voyage.
L’enfant trouvait étrange que Sheena lui demande ceci,après tout elle n’était pas la leader du groupe. Inspirant la bonté et la gentillesse,Lymle n’eut aucun mal à lui répondre positivement,toute souriante. C’est péniblement que progressa dans la haute quantité de neige,prête à quitter le bivouac pour continuer l’ascension du Mont Gagazet. Black Cat s’approcha d’elle et lui fit une proposition d’aide,au cas ou elle aurait des difficultés à marcher en vue de ses vêtements,qui n’étaient en effet pas fait la marche. Proposition à laquelle elle hésita…Son goût pour le confort lui disait qu’elle devait se laisser porter,bien sûr. Mais vu sous un autre angle,elle songeait qu’elle était assez âgée et qu’elle devait savoir se débrouiller seule sans quelqu’un pour la transporter. Ainsi,elle hocha la tête en signe de
« Non merci,je vais essayer de me débrouiller seule. ».
Prête pour vraiment débuter la progression,elle avait cependant omis quelque chose d’important. Lymle n’aimait pas blessé les gens,mais elle devait bien faire comprendre à Train et Sheena qu’elle les appréciait plus que l’autre personne éveillée… Gentiment, elle regarda Black Cat et la prêtresse en leur déclarant,se montrant elle-même du doigt :

« Lym. »

En gros,elle acceptait que ces deux personnes la tutoie,et l’appelle par ce surnom qu’elle tolérait avec plaisir. Pourtant elle était déçue de ne pas avoir trouver de sobriquets pour eux deux…Ba’ elle se rattraperait plus tard. Aussi hésitait elle à « embêter » Creed en lui disant,se désignant une fois encore,et déclarant « Dame Lymle »…Quoi que,il n’aurait pas vraiment s’agit d’une plaisanterie. De plus elle songea qu’une telle demande vis-à-vis de cet homme aurait pût ne pas être bon pour elle…

_________________

Lymle Lemuri Phi ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ffallworldscharacters.skyrock.com/
Train Heartnet
Assassin
avatar

Masculin Nombre de messages : 467
Localisation : Gagazet
Classe : Tireur d'élite
Niveau : Maître
Date d'inscription : 17/08/2006

MessageSujet: Re: Mais où sont passés les Ronsos ?   Lun 26 Oct - 5:34

Suite au refus de Lymle, Train hocha la tête et n'insista pas pour l'aider à marcher sur la neige. La jeune fille devait peut-être avoir répondu ainsi par fierté ou par gêne. Quoi qu'il en soit, Black Cat ne se vexa pas pour autant et sa proposition tenait encore si Lymle changeait d'avis par la suite. Tout le monde semblait désormais prêt à partir traquer Yuna ou retrouver quelqu'un en ce qui concerne Sheena. Mais avant d'avancer, la yevoniste Lymle désira ajouter quelque chose important pour elle et qui concernait chacun d'entre eux. Cette dernière souhaitait montrer qu'elle appréciait Train et Sheena en demandant à ces deux-là de l'appeler désormais par son diminutif Lym. Chose que Black Cat aura du mal à faire au début vu qu'il vient de la rencontrer et qu'il respecte encore un minimum la hiérarchie yevoniste. Il se contenta alors de répondre par un simple "Hum" signifiant "on verra", à cause de la raison citée plus tôt. Qu'en est-il de Creed? Tout autrement. Les manières de cet homme ne plaisaient pas du tout à la jeune fille, donc elle lui fit comprendre qu'il devra la nommer "Dame Lymle". Peine perdue vu que Shiro elle-même n'est pas parvenue à lui enseigner les bonnes manières. Pire encore, Creed aimait provoquer les gens, alors si la yevoniste désirait jouer à ça, cela ne lui posera aucun problème. L'assassin le fit d'ailleurs comprendre en levant les yeux vers le ciel tout en haussant ses épaules. Pour cet homme ça sera "Lymle" et puis c'est tout. Pas question non plus d'utiliser le diminutif de la demoiselle vu qu'il ne désirait pas également devenir son ami. Les choses semblaient claires et le trajet n'allait encore une fois pas être de tout repos avec Creed. Train le savait mais n'ajouta rien, la situation devenait déjà assez pénible pour ne pas l'empirer. L'ignorer restait la meilleure chose à faire même si l'envie de le remettre à sa place ne manquait pas.
Les présentations terminées, le groupe pouvait entamer la marche vers Zanarkand à la recherche de leur cible Yuna. Deux groupes d'invokeurs étant passés par là, il y avait donc moins de risques de tomber sur un groupe de monstres affamés. Toutefois, il ne fallait pas pour autant lâcher sa garde et ignorer le danger. Train et Creed pour avoir braver la mort à maintes reprises, le savaient parfaitement et avançaient en scrutant chaque recoin. Creed marchait devant pour tenir le rôle d'éclaireur mais surtout pour se donner un air de leader. Celui-ci ne surveilla pas ses arrières car il savait que Train le couvrirait et puis il se moquait pas mal du sort des deux jeunes filles. Black Cat lui marchait donc derrière l'autre assassin et jeta de temps à autre un oeil vers les demoiselles. En particulier vers Lymle au cas où elle reviendrait sur sa décision. Quant à Sheena, l'homme remarqua tout de suite qu'elle n'avait aucun mal à avancer dans la neige. Peut-être venait-elle de Macalania, se disait-il. Pour Creed, il ne s’en souciait guère. Si il devait lui arriver quelque chose, ce ne sera pas une grande perte et ça soulagerait tout le monde. A part ça, Black Cat gardait ses distances avec les filles, préférant les laisser discuter entre elles. Cette mission étant la dernière pour lui, il ne désirait pas s'attacher davantage à d'autres personnes.
La marche se poursuivit sans encombre jusqu'à l'arrêt soudain de Creed Diskenth ainsi que de Train Hearnet. Ces deux-là venaient de sentir un danger imminent et se préparaient immédiatement à dégainer leurs armes. Un groupe de trois bandersnatchs (cf> http://www.ffdream.com/ff10-bestiaire_b.html ) se trouvait au dessus sur un rocher, la bave à la gueule montrant leur férocité ainsi que leur appétit. L'un d'eux se jeta rapidement sur Creed pour le mordre, mais ce dernier sortit à temps son Kotetsu pour l'embrocher avant le projeter violemment contre un mur. Après avoir glissé sur cette paroi en laissant une traînée de sang, la bête s'évapora sous une nuée de furolucioles.


"Comme si j'allais permettre à de répugnants clébards de me toucher."

Disait Creed avec un certain dégoût. Les deux autres "chiens" se jetèrent ensemble sur l'homme qui esquiva sans problème et se retrouva aux côtés de Train. Ce dernier s'apprêta à tirer sur les bêtes, quand un Grenada (cf> http://www.ffdream.com/ff10-bestiaire_g.html ) fit soudainement son apparition. Le monstre chargea sur Black Cat qui para avec son revolver Hadès, puis l'homme le renvoya vers les deux chiens en le frappant avec son arme. Le Grenada se mit alors à remuer puis à grossir légèrement.

"Hum... C'est vrai qu'ils ont tendance à se faire exploser au bout de trois coups. Si l'une d'entre vous est spécialiste en magie, c'est le moment de s'en servir. Je ferai office de bouclier en attendant."

Malgré son caractère solitaire, Train était prêt à servir de bouclier humain pour protéger celle qui utilisera la magie. Celui-ci avait déjà employer ce genre de tactique par le passé, lorsqu'il accompagnait le groupe de Yuna. Creed voyait d'un mauvais oeil cet altruisme qui ne convenait pas selon lui à un assassin. D'autant qu'il estimait qu'à eux deux, ils étaient assez forts pour venir à bout de ces monstres, sans oublier qu'il ne se souciait pas du sort des jeunes filles présentes.


hj> En-fin une réponse avec Train! XD ... u_u Vraiment désolé pour l'attente...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasyrpgff10.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mais où sont passés les Ronsos ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mais où sont passés les Ronsos ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Mais où sont passés les nabcasts??? Léon sort d'une hibernation d'un an et on est perdu!
» info forum : mais où sont les smileys ?
» Mais où est passé la Kriegsmarine?
» Mais.. Où es passé Kathleen ?!
» Où sont passés les Karotz ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy :: Le monde de Final Fantasy X :: Le continent :: Le mont Gagazet :: Chemin enneigé-
Sauter vers: