Final Fantasy

Forum rpg sur l'univers des final Fantasy. Ce site est consacré au monde de Final Fantasy 10
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Promenade froide.

Aller en bas 
AuteurMessage
Ultaym
Invokeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 5
Age : 22
Classe : Mage Blanc
Niveau : Débutant
Date d'inscription : 13/05/2010

MessageSujet: Promenade froide.   Lun 24 Mai - 19:57

En entrant au Mont Gagazet après avoir traverser la Plaine Félicité, j'arrivais enfin sur la portique du Mont Gagazet, mais les Ronsos étaient... morts?! Je regardais tout les corps de Ronsos où les furolucioles s'envolaient, je continuais alors mon chemin pour aller à Zanarkand, mais d'abord, je devais traverser la piste enneigée du Mont Gagazet. Je courrais vite et je trébuchais sur un tas de neige, je sortais alors ma tête de la neige et la secoua...

- Ce n'était pas une bonne idée de courir finalement...

Je me levais alors de la neige et marcha tranquillement et 3 Grenadas m'attaquaient, je sortais mon bâton et lança le sort Glacier sur l'un d'eux, celui-ci grandit encore plus, je ne savais pas comment m'en sortir, pendant que je réfléchissais, un autre Grenada m'attaquait avec Brasier + et un autre en me frappant, j'étais par terre et j'étais surtout fatigué... Je me levais de nouveau, invoqua Bahamut et regarda les Grenadas...

- Vous faites moins les malins là, hein? dis-je en croisant les bras.

Je regardais Bahamut arriver, lorsqu'il était à côté de moi, il lança Glacier X sur un Grenada, celui-ci grandit lui aussi, alors ils attaquaient tous Bahamut, un par un, Bahamut ne se laissant pas faire, lança Pulsar sur les trois dont un était mort, les furolucioles de celui-ci s'envolaient. Les deux autres Grenadas attaquaient Bahamut toujours un par un... Bahamut toujours en étant énervé, lança Glacier X sur le Grenada étant le plus blessé, celui-ci était mort. Place au dernier Grenada, celui-ci lança Brasier + sur Bahamut et l'attaqua physiquement par la suite, Bahamut était blessé mais il lança tout de même Glacier X sur le dernier Grenada qui n'était pas encore mort mais il était blessé... Alors il lança Brasier + sur Bahamut et l'attaqua encore physiquement par la suite, Bahamut lança encore Glacier X sur celui-ci, il était enfin mort... Alors je rappella Bahamut et continua mon chemin...

[HRP : Désolé pour le post étant très court mais je n'ai pas l'habitude de faire des posts très long donc voilà.. ^^']
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Illyasviel von Einzbern

avatar

Masculin Nombre de messages : 4
Age : 26
Classe : Guerrier
Niveau : Apprenti
Date d'inscription : 27/08/2009

MessageSujet: Re: Promenade froide.   Mer 26 Mai - 16:07

Le ciel blanc brillait sur la montagne majestueuse, laissant tomber quelques flocons. Ces derniers virevoltaient et se déposaient lentement sur le sol. Aucun vent n'était à signaler pour cette partie du pic, étant située assez basse comparé au reste de Gagazet. Quelques traces de pas dans la couche blanche indiquèrent le récent passage de quelques personnes, l'une d'elles était encore ici et dansait dans la neige. Un grand sourire aux lèvres, les yeux pétillants de joie, une étrange fille se promenait en chantonnant et dansant. Sa robe et ses yeux violets contrastaient avec le blanc nacré du paysage, son chapeau noir placé délicatement sur sa tête la protégeait du froid et lui permettait de se livrer allégrement à sa passion. Après cinq minutes, il n'y eut plus trace de neige sur une petite zone alentours, ayant tout repoussé avec ses pas.

J'aime la neige ! C'est comme de la barbe-à-papa à la glace !

La jeune fille se jeta dans un tas de neige et secoua énergiquement ses bras et jambes afin de faire un ange. La ressemblance aurait été parfaite si la danseuse n'avait pas montré trop d'ardeur à faire son ange, car à présent il ressemblait plutôt à une grosse chauve-souris qu'à une créature divine. Elle se releva, contempla son oeuvre et fit la moue en croisant les bras.

C'est pas un ange ça ! Vilaine neige ! Tu mérites même pas que je me couche sur toi !

La petite envoya un coup de pied dans la neige qui vint remplir un tantinet le trou effectué avant de tirer la langue à cette forme indistincte et de s'en aller, yeux fermés et menton relevé le tout accompagné d'un petit soufflement du nez et d'un léger couinement.

Ses pas la conduisirent petit à petit vers un autre paysage, bien moins joyeux. Des corps bleus et poilus étaient disséminés sur un replat rocheux dégagé de neige. Une onomatopée de surprise échappa à l'enfant qui plaça sa main droite près de sa bouche, la gauche allant se placer près du coude droit, ses genoux se rapprochant soudainement.


M... Mais que s'est-il passé ici ?! Allez ! Relevez-vous !

La fillette posa les yeux sur un des corps cornus et remarqua que d'étranges boules s'en échappaient. Elle reconnu des furolucioles et comprit que ces créatures n'étaient pas endormies ni assommées. Ne supportant pas de voir tous ces corps en même temps et se sentie prise de panique, elle cria avant de courir, les yeux fermés, en direction de la piste montante. Elle courut plusieurs secondes avant de se heurter à quelque chose, ayant les yeux fermés elle ne savait ce que c'était. La jeune fille ouvrit les yeux, alors embués de larmes, avant de voir un garçon plus grand qu'elle. Ses cheveux étaient blancs et ses vêtements grisâtres. Elle recula en se poussant avec les pieds, secouant la tête de gauche à droite, yeux clos.

Ne vous approchez pas ! Vous avez tué ces Ronsos ! Laissez-moi !

Une roche bloqua sa retraite aveugle. Elle ouvrit les yeux, regardant cet homme qu'elle ne connaissait pas, qui devait probablement avoir tué tous les Ronsos sur le replat. Les furolucioles montraient que les corps avaient été dépourvus de vie récemment, le meurtrier devait donc être dans les environs et seul ce garçon se trouvait ici. La logique conduisit donc les pensées de l'enfant sur la persuasion que la personne qui se tenait devant elle était le meurtrier.

Vous allez me tuer aussi ? Je vous préviens que je ne me laisserai pas faire !

Les yeux remplit de larmes, elle se redressa et se tint prête en cas d'attaque du présumé meurtrier. Elle était une Bannisseuse, elle savait se battre. Même si cet homme avait tué les Ronsos, elle ne se laisserait pas tuer sans combattre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ultaym
Invokeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 5
Age : 22
Classe : Mage Blanc
Niveau : Débutant
Date d'inscription : 13/05/2010

MessageSujet: Re: Promenade froide.   Mer 26 Mai - 16:55

- Mais qu'est-ce que tu racontes?

Je regardais la jeune fille dans les yeux... Elle était courageuse, je le sentais.

- Je m'appelle Ultaym, Ultaym Xydain, je suis un Invokeur sans gardien et comme tu m'as l'air sympathique et forte, j'aimerais t'avoir comme gardienne.

Je regardais dans les yeux de cette fille, la peur et l'angoisse était dans son corps, qui, en même temps, était rempli de joie, de bonne humeur, elle pleurait alors je m'asseyais à côté d'elle et la regarda dans les yeux.

- Je ne veux pas te faire de mal, et quand aux Ronsos, je les ai trouvé comme ça... J'ignore qui les a tué...

Je me rapprochais d'elle un peu pour toucher ses épaules et pour la regarder dans les yeux de nouveau.

- D'ailleurs comment t'appelles-tu ?

Mes cheveux flottaient avec le vent qui apportait la neige et la faisait glissé vers nous, je regardais un petit moment le ciel, puis regarda la fille.

- Tu as froid? dis-je en souriant généreusement.

[HRP : Je suis vraiment pas habituer à faire des posts très long... Excuse-moi ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Illyasviel von Einzbern

avatar

Masculin Nombre de messages : 4
Age : 26
Classe : Guerrier
Niveau : Apprenti
Date d'inscription : 27/08/2009

MessageSujet: Re: Promenade froide.   Sam 5 Juin - 13:47

La petite fille se tenait prête à se battre, s'imaginant devoir fuir si elle n'arrivait pas à le toucher, jusqu'au moment où l'homme réagit de façon surprenante. Il posa une question, que la fille s'imagina être une technique de tromperie, juste avant de faire une demande particulière. Il s'appelait donc Ultaym et était invokeur. La jeune fille se demanda si il était aussi voyant, car, dans ses souvenirs, elle n'avait pas été sympathique mais plutôt effrayée. Ce détail inquiéta la jeune fille, préférant ne pas répondre.

** Il essaie peut-être de m'amadouer. Mais pourquoi s'encombrer de ça ? Si c'est le meurtrier, il n'aurait aucun mal à me tuer. **

Ses pensées prirent le dessus et, finalement, baissa sa garde, en restant méfiante et observant chaque mouvement de ce Ultaym. Après le mélange de pensées au niveau de la nature de cet homme, vint le mélange de pensée sur la "proposition" qui ressemblait presque à un ordre. Elle, gardienne ? Elle était Bannisseuse, très jeune certes, mais elle était quand même entrée dans cet ordre de combattants. Pourquoi un invokeur voudrait d'elle ? La jeune fille ne comprenait pas et décida d'éclaircir ce point dès qu'elle aurait une réponse sur les Ronsos.

Les deux humains se regardèrent dans les yeux, l'un avec de la gentillesse, l'autre avec de la méfiance. Le garçon fit un mouvement pour s'assoir à côté de la jeune fille, qui recula de trois pas sur le côté. Une déclaration d'Ultaym vint en retard selon elle.


** Pourquoi ne répond-il à cette question que maintenant ? **

A nouveau sans prévenir, Ultaym approcha de la jeune fille mais la toucha cette fois-ci, posant une question simple. Un mouvement rapide de la main gauche dégagea la main de son épaule, tandis que la droite venait s'écraser avec une petite force de pré-adolescente sur la joue de l'invokeur. Elle recula à nouveau de trois pas.

Ne me touchez pas !

Cet homme ne semblait pas être méchant, mais la réaction de la jeune fille était le résultat de sa méfiance et de la trop grande ouverture d'esprit du garçon. La jeune fille observa un instant de plus le garçon avant de lui parler, non pas avec agressivité mais avec gentillesse.

Excusez-moi... J'ai réagis brutalement mais je me méfie toujours de vous. Je m'appelle Illya. Enchantée.

Lors de ses excuses, Illya les accompagna d'un mouvement du haut du corps vers l'avant puis se redressa. Elle préférait ne dire qu'une partie de son nom, gardant un peu de sa méfiance. Elle s'assit par terre, ramenant le dessous de sa robe pour qu'elle suive ses jambes, et plia les genoux de façon à pouvoir appuyer la tête dessus, les bras entourant le "sommet" de cet angle. Elle bougeait légèrement d'avant en arrière, préférant ne rien dire. Illya ne savait même pas pourquoi elle restait là, elle pourrait tout aussi bien partir. Mais la mort des Ronsos lui revint en mémoire et elle préférait ne pas avancer si possible.

Malgré une claque, donnée avec peu de force sans que l'enfant ne comprenne pourquoi sa main avait ralenti, Ultaym lui sourit et lui demanda si elle avait froid. L'enfant n'avait même pas remarqué que le vent avait commencé à souffler. Elle répondit à la négative d'un mouvement de tête, occupée à se demander ce qu'elle devrait faire à présent. Elle n'avait nul part où aller pour le moment, les Bannisseurs étant occupé au renouvellement des troupes suite à l'opération Mi'ihen, personne ne prendrait au sérieux une jeune fille comme elle, raison pour laquelle elle avait obtenu trois jours de congé, pouvant laisser libre cours à sa folie infantile. Le premier jour était arrivé, et le malheur était déjà là avec ces cadavres.


Tu es invokeur non ? Tu ne crois pas qu'il faudrait envoyer ces Ronsos dans l'au-delà ? Je ne sais pas si il leur arrive la même chose qu'aux humains mais mieux vaut être sûrs non ?

La jeune fille fixait toujours l'endroit d'où elle était arrivée, voyant quelques furolucioles au loin.


Dernière édition par Illyasviel von Einzbern le Sam 12 Juin - 23:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ultaym
Invokeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 5
Age : 22
Classe : Mage Blanc
Niveau : Débutant
Date d'inscription : 13/05/2010

MessageSujet: Re: Promenade froide.   Sam 5 Juin - 14:47

- Tu as raison. dis-je en hochant la tête de haut en bas.

Alors je marchais vers l'entrée du Mont Gagazet, je me mis alors à danser pour les envoyer dans l'Au-delà, les furoluciole s'envolaient vers l'Au-delà, je marchais vers Illya et je vis 3 Bandersnatch nous attaquer.

- C'est peut-être le moment pour que je vois tes compétences...

J'étais prêt à me battre, bâton dans la main, magie dans le coeur et intelligence dans le cerveau. Je regardais Illya encore une fois. Je tenais mon bâton et attendit que Illya réagisse. Un Bandersnatch courrait vers moi et me mit à terre, je lançais donc Foudre sur le Bandersnatch, puis celui-ci se mit en colère et me griffa. Je lançais donc Foudre et celui-ci était mort, les furolucioles s'envolaient, un autre Bandersnatch courrait comme l'éclair vers moi et me mit à terre, j'étais blessé. Illya allait-elle pouvoir nous sauver?

[HRP : Je suis désolé pour ce post très court, mais je n'avais pas beaucoup d'inspiration. Crying or Very sad]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Illyasviel von Einzbern

avatar

Masculin Nombre de messages : 4
Age : 26
Classe : Guerrier
Niveau : Apprenti
Date d'inscription : 27/08/2009

MessageSujet: Re: Promenade froide.   Dim 6 Juin - 17:04

Le jeune invokeur se leva alors et entama la danse de l'envoi, danse qui, comme son nom l'indique, envoie les esprits des morts afin qu'ils ne se réincarnent pas en monstres, jalousant de la vie des autres et les attaquant. La jeune fille observa attentivement les pas de la danse de ce garçon, appréciant le spectacle étant elle-même une fan de danse. Quand Ultaym revint vers la jeune fille, trois gros bestiaux semblable à de gros lézards à long cou se ruèrent dans leur direction. Il se retourna, dit rapidement quelque chose à Illya et se prépara à affronter les monstres. Il jeta à nouveau un regard vers la jeune fille qui desserra ses bras et se releva, pile au moment où l'invokeur se fit mettre à terre par l'une des créatures qui reçut comme réponse un sort Foudre. La jeune fille le trouva fou de lancer deux fois de suite un sort électrique sur un monstre aussi proche de lui, surtout lorsqu'il s'énerve ainsi.

Les deux autres Bandersnatchs étaient encore un peu en retrait, courant plus lentement que celui qui semblait être le chef de la petite meute, et finirent par attaquer. L'un remit à terre Ultaym, ce pauvre bougre n'aurait probablement plus de colonne vertébrale en fin de journée, l'autre se ruant vers Illya. Cette dernière, pendant la course du monstre, avait plongé sa main dans l'une de ses poches et en avait retiré un objet sphérique bleu, un anneau en or autour. Elle appuya dessus et la posa sur la pierre derrière elle, chantonnant pendant la préparation. La fille se plaça face au monstre, se rapprochant petit à petit, les yeux fermés. Elle restait immobile, sans bruit. Une mélodie débuta, provenant de l'audiosphère, jouée par un instrument à percussion. Trois coups de batterie lourds furent entendu puis accompagné d'une guitare électrique. Illya ouvrit les yeux en même temps que le premier coup de batterie, voyant le monstre à moins d'un mètre d'elle qui chargea plus vite. Son corps s'appuya sur son pied gauche et pivota dans le même sens. Sa jambe droite vint faire contrepoids de l'autre côté afin d'esquiver la charge du monstre qui vint s'écraser contre la roche où se trouvait la sphère. Sous la force de l'impact, de la neige glissa et tomba sur la tête de la créature, l'audiosphère suivant de près, avant d'être attrapée par l'enfant.

Ultaym semblait avoir des problèmes avec son monstre. La jeune fille plaça la sphère sur un autre rocher puis, prenant son élan, courut rapidement vers les deux bonshommes au sol, s'élançant dans les airs, pieds rapprochés devant elle, et s'écrasa contre le monstre. Sous la force pour le moins surprenante de la jeune fille, le Bandersnatch fut repoussé et tomba sur le flanc droit. La jeune fille aida l'invokeur à se remettre debout avant d'amorcer un saut, pliant les genoux, et s'envoya dans les airs, faisant un saut périlleux en avant, puis "atterrit" de nouveau avec les pieds en avant, sur la tête du monstre qui émit un craquement sinistre. Des furolucioles sortirent du corps du monstre, pendant que le dernier d'entre eux était toujours en partie enseveli dans la neige, assommé. D'un pas guilleret, la jeune fille alla reprendre sa sphère musicale, l'éteignit et la rangea dans sa poche, se retournant vers Ultaym.


La musique adoucit les moeurs, si elle n'y arrive pas, je m'en occupe, hihi.

Un grand sourire s'inscrivit sur le visage autrefois constellé de larmes d'Illya. La musique semblait lui avoir redonné la joie qu'elle avait en venant sur la montagne. Elle se mit à bouger les bras activement, marchant en faisant des ronds dans la neige.

Donc tu es invokeur et sans gardien. Tu me voudrais comme compagne c'est ça ? Eh bien, moi tu ne m'as pas convaincu. Prouve-moi que tu tiens à ce que je vienne et que tu peux m'être utile et je viendrai. Sinon, je retourne m'amuser dans la neige.

La jeune fille finit par tourner sur un pied en avançant, allant s'assoir sur un rocher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ultaym
Invokeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 5
Age : 22
Classe : Mage Blanc
Niveau : Débutant
Date d'inscription : 13/05/2010

MessageSujet: Re: Promenade froide.   Mer 9 Juin - 9:32

- ...Ne me prends pas pour un idiot...

J'étais tête baissé et ensuite je la regardais dans les yeux et, à ce moment-là, la neige tombait à grande vitesse en faisant tomber mon bâton que j'allais vite récupérer, le ciel était noir, le froid venait en grande vitesse, faisant voler mes cheveux, je dis à Illya rapidement :

- Courons et trouvons vite une grotte où se réfugier!!

Je courrais vite sans attendre pour trouver une grotte, c'était de plus en plus difficile à parcourrir le chemin du Mont Gagazet. A ce moment-là, un Asherah nous avais bloqué le passage, sans attendre je fonçais dessus et je continuais à courrir.

- Illya!! Ne perds pas de temps avec lui!!

Je courrais comme un fou, et un Bandersnatch m'attaquait, je fis un sort Foudre sur celui-ci puis j'invoquais Bahamut qui m'aidait de suite, alors, il lança un sort Foudre X sur le Bandersnatch et celui-ci était mort, je donc rappellais Bahamut, je regardais Illya qui était loin derrière moi... Je courrais toujours plus puis...

- Une Grotte!!! Vite Illya!!! Viens!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Illyasviel von Einzbern

avatar

Masculin Nombre de messages : 4
Age : 26
Classe : Guerrier
Niveau : Apprenti
Date d'inscription : 27/08/2009

MessageSujet: Re: Promenade froide.   Dim 13 Juin - 0:56

Ultaym se releva en râlant, la tête baissée de honte, au moment où la neige décida de décupler sa force. Le vent souffla pour aider sa compagne blanche, réussissant à propulser le bâton de la main de l'invokeur. Illya regarda le bâton, son propriétaire, puis son propre chapeau posé délicatement sur sa chevelure. Une pensée lui traversa l'esprit, se demandant si cet homme disposait d'une force quelconque. Il avait réussit à résister à un double choc de monstre, mais avait lâché son bâton suite à une attaque de flocons. L'enfant préféra détourner les yeux de ce spectacle affligeant et dodelina de la tête. Sa rêverie fut de courte durée, l'invokeur s'écriant soudainement et s'enfuyant avec une vivacité incroyable. Illya l'observa, surprise, clignant deux fois des yeux, courant sur un tracé aléatoire défini au fur et à mesure de sa progression jusqu'à croiser quelque chose qu'elle ne voyait que vaguement mais qui devait être un monstre étant donné le cri d'Ultaym. A nouveau, un monstre l'attaqua, dans le même genre que celui qui était écrasé alors contre la pierre à côté de l'enfant, servant de repose-pied à celle-ci, le garçon lui envoya un sort ainsi qu'une chimère, envoyant le même sort trois fois plus puissant que celui de son maître. La force des éclairs dévoila le monstre, l'invokeur et son invocation.

** Décidément, il attire les gros lézards lui. **

Le regard d'Illya tomba ensuite sur l'Asherah, créature humanoïde violette aux multiples bras musclés, une chevelure hirsute entourant son crâne. L'enfant écarquilla les yeux au maximum, la bouche s'étirant en un grand sourire. Elle n'avait jamais vu de créature semblable et, pour son esprit de danseuse, quatre bras signifiaient qu'il pouvait exécuter des pas de danse encore inexistants. Elle sauta de joie et de sa pierre, se promenant en dansant et tournant légèrement sur elle-même, s'approchant de la créature semblable à un ogre. Les deux pieds de l'enfant se plantèrent dans la neige lorsqu'elle s'arrêta à distance raisonnable, observant cette créature avec de grands yeux fascinés. Cette dernière se méfia et leva les quatre bras, semblant se protéger d'une future attaque. L'enfant étendit les bras en croix, tournant lentement sur elle-même afin de montrer au monstre qu'elle ne lui voulait aucun mal, pour pousser ce détail au maximum, elle salua même la créature en pliant son buste en avant, la neige recouvrant quelque peu les épaules de son manteau, allant jusqu'à lui parler d'un ton joyeux.

Bonjour ! Comment tu vaaas ? Je peux te tutoyer ?

Le monstre semblait toujours méfiant et garda une paire de bras en signe de protection, plaçant la paire inférieure en position de combat cette fois-ci. La fillette, voyant que le monstre était prêt à se battre, plaça ses bras devant sa tête, imitant ce dernier. La créature violette observa l'enfant rayonnante en train de la singer. L'Asherah ne comprenait pourquoi cette humaine ne l'attaquait pas, et ne semblait même pas avoir peur de lui. Relâchant ses bras du bas, abaissant en position de combat les autres, la créature observa cet être.

Je ne vais pas te faire de mal voyons ! Pourquoi j'abîmerai une si belle création ? Tu es magnifique !

L'enfant n'avait aucune idée de la portée de compréhension du monstre humanoïde mais sans essayer, elle n'aurait rien. Continuant de jouer les diplomates, elle se lança dans une petite tirade typique d'un enfant de son âge.

Alors ? N'ai pas peur ! Je vais pas te manger, ça serait plutôt ton rôle ça ! Hihi... Mais... Réagis ! Regarde, je ne trame rien de suspect. Allez, réponds quelque chose ! Grogne, renifle, gru gru gru gruuuuuuu !

Les bras de l'enfant s'agitaient de haut en bas rapidement, montrant son impatience pour la découverte de cette créature. Entendant l'enfant grogner, l'Asherah semblait comprendre les intentions de cette humaine, il réagit d'ailleurs en grognant deux petites onomatopées courtes et rapides. L'enfant réagit positivement, sautant de joie et tournant en rond, en agitant les bras, répétant rapidement "Il a répondu ! Il a répondu !". La créature eut peur de ce soudain élan de joie et recula, replaçant ses bras en protection.

Nooon ! N'ai pas peur ! Je me calme, voilà ! Allez, gruuuu grugrugruuu ! S'il te plaît ! Gruu !

L'Asherah ne réagit pas, se méfiant trop. L'enfant fit la moue et s'assit par terre.

T'es qu'un vilain pas drôle !

La créature observa cette enfant, elle semblait vraiment ne pas lui vouloir de mal. Tentant l'expérience, l'Asherah s'assit par terre et croisa ses quatre membres, imitant à son tour la jeune fille. Cette dernière remarqua le détail avec un grand sourire, et fit un tour sur elle-même, se poussant avec les bras. Il l'imita, poussant avec ses quatre bras, ce qui le fit faire deux tours sur lui-même et le repoussa un peu en arrière. Illya riait encore lorsque le monstre réalisa ce qui lui était arrivé. Il ne connaissait pas le rire, mais sentait que de la joie s'échappait de cette enfant, qu'il imita en un rire caverneux plus semblable à des grognements et reniflements, ponctués de bruits gutturaux divers. L'enfant entendit alors un cri, la ramenant à la situation ; de la neige s'était amoncelée sur elle-même, le Bandersnatch mort au loin, l'invokeur à l'abri d'une grotte. Un regard vers l'Asherah poussa l'enfant à rester ici.

Bah, j'irai le voir après ! Dis toi, comment tu t'appelles ? Moi c'est Illya !

L'enfant se montra du doigt plusieurs fois, répétant son nom en même temps. La créature sembla avoir compris et se montra du doigt, enfin des doigts dont un qui finit dans sa joue. Un grognement mécontent s'échappa des lèvres du monstre qui secoua la tête. Illya en profita pour s'approcher, son coeur la poussant à aller consoler ce bonhomme violet. Elle se trouvait en face de lui lorsqu'il la remarqua, envoyant ses poings droit par réflexe. L'enfant eut le temps d'esquiver en posant un pied en arrière pour la faire pivoter puis, profitant du retour de balancier, pour se jeter au cou du monstre.

T'inquiètes pas mon grand, c'est qu'un petit bobo. Tu n'auras pas mal longtemps. Tu vois ? Y a plus de douleur !

Un grand sourire de l'enfant s'afficha aux yeux du monstre, qui sourit à son tour. Ou plutôt, montra les dents, laissant son haleine s'échapper. L'enfant fut incommodée plutôt brutalement et fit une grimace. Elle se retint de détourner le visage, ne voulant pas contrarier ce potentiel nouvel ami. Un commentaire s'échappa malgré tout.

Maintenant c'est moi qui ai mal au nez. Mais ça devrait aller si je respire par petites doses.

Un gargouillement se fit soudain entendre, provenant du ventre de l'Asherah. L'enfant rit à nouveau et sorti un petit paquet de cinq biscuits de sa poche, en donnant un à la créature et en prenant un pour elle. Le monstre ne mangea qu'une fois que l'enfant eut avaler la dernière miette de son biscuit. Après la collation, Illya se leva.

Bouuuuh... Y a de la neige partout ! J'aime la neige, mais là, il commence à faire froid...

L'enfant trembla de froid, plaçant ses mains dans ses poches, serrant les bras contre son corps. Le monstre se leva et fit barrière de son corps, entourant la réfrigérée de ses bras. Elle sourit et s'approcha un peu plus de l'Asherah, faisant signe vers Ultaym et le tirant légèrement pour lui montrer où elle voulait aller. Le monstre semblait avoir compris car il commença à marcher, à vitesse lente, puis finit par glisser un bras derrière l'enfant et la souleva, couchée sur un bras, les trois autres la protégeant du froid. Il se rendit à la grotte et déposa l'enfant sur place. Cette dernière le remercia et lui fit un câlin, lui indiquant également qu'il pouvait rester si il le désirait. L'Asherah mit du temps à comprendre mais finit par s'asseoir à côté de l'enfant.

Désolée d'avoir pris autant de temps... Mais un être comme lui est une bénédiction pour notre monde. Tu ne trouves pas ?

L'enfant appuya sa tête contre l'un des bras du monstre, contente de son nouvel ami.

Ultaym, pourrais-tu nous faire un feu avec ta magie ? Il commence à faire très froid.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ultaym
Invokeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 5
Age : 22
Classe : Mage Blanc
Niveau : Débutant
Date d'inscription : 13/05/2010

MessageSujet: Re: Promenade froide.   Dim 13 Juin - 9:25

- Si tu veux... Mais?! AHHH!! Un Asherah!!

Il vit que l'Asherah était très calme à côté d'Illya, donc il l'ignora et fit un sort Brasier sur une montagne de bois qui faisait environ 17cm, la montagne prit feu et je m'allongea donc à côté du feu.

- Bonne nuit Illya, bonne nuit Asherah.

Et à ce moment-là, je m'endormis en fermant les yeux, je me tournais pour réussir à dormir, et en même temps, je pensais toujours à la personne qui avait tuer mes parents, mais je ne m'en rappellais pas trop de comment était le meurtrier, je revoyais toujours la scène du meurtre, une larme coulant sur ma joue et monpoing se refermant, cette scène, violente, mes parents ayant du sang sur leur corps et puis leurs furolucioles qui s'envolaient. Je me réveillais de vitesse en poussant un grand "AAAAAAAAAAHHHHHHHH!!!" qui s'entendait dans toute la grotte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Promenade froide.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Promenade froide.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Promenade
» Option : Guerre Froide
» Mariage Dandolo et Stephandra
» Cave à vin
» j'ai froid au pied droit.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy :: Le monde de Final Fantasy X :: Le continent :: Le mont Gagazet :: Chemin enneigé-
Sauter vers: