Final Fantasy

Forum rpg sur l'univers des final Fantasy. Ce site est consacré au monde de Final Fantasy 10
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le Pélerinage de tout les dangers

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Le Pélerinage de tout les dangers   Lun 18 Déc - 15:40

Les lourdes tracent du passé venaient peu à peu à refaire surface, ces combats menés pour la sauvegarde de tout un peuple, les lourdes pertes occasionnées lors d’une guerre qui ne prendra sans doute jamais fin et le plus important, le souvenir de sa tendre compagne disparu lors du voyage qu’elle s’était fixé tous ces souvenirs, ces pensées restaient les seules preuves de son existence. Sur ces terres délabrées, Sir Braska accompagnait de Jecht qui ne semblait guère enjoué en acceptant une nouvelle fois de parcourir la totalité des territoires à la recherche d’un moyen de détruire Sin et d’apporter la 6ème félicité au peuple, s’occuper à martyriser les quelques pierres présentes sur le chemin en frappant méthodiquement chaque roches de son pied droit. Ces manières procurer au plus grand joueur de Blitzball connu à ce jour un sentiment de bien être, ce sentiment qu’il exploitait au mieux sur un terrain de blitzball, voir une foule de gens vous applaudirent, un afflux d’admiratrice criaient votre nom en se jetant sur vous, arrachant parfois une partie de votre uniforme voilà les petites choses qui lui plaisait.

Doucement pas après pas, les deux protagonistes franchissaient la frontière démarquant le territoire des Ronsos, le Mont Gagazet et Zarnakand autrefois appelé « la cité machine » immédiatement une étrange sensation omniprésente s’empara du corps robuste de l’invoqueur et de son fidèle gardien, une sensation plus communément appelée « froid ». Douce mais glaciale, générant des vents à une température variant les 2 voir 3 degrés ce sentiment transporta Braska et Jecht dans une vague de mélancolie et de souvenirs enfouis témoignant les différents deuils de son ancien pèlerinage, comme pour Jecht ces moments tragiques étaient inoubliables et atrocement douloureux. Voir une personne qui vous ai si chère être tué sous vos yeux par un monstre crée par la fureur de Yu Yevon pour mettre un terme à la guerre opposant deux clans était quelque chose d’horrible et même insupportable. Une tension palpable s’imposa au creux de la montagne qui s’avançait devant eux, un immense corail rocailleux recouvert d’une épaisse couche verglacé apposé une certaine touche de réalisme à ce décor maussade et triste. Accumulés au plus profond de la roche, les Priants, anciens invoqueurs morts en donnant l’intégralité de leurs vies afin de mettre fin à toutes ses souffrances et ainsi apporter l’immortalité à leur maître le tout puissant Yu Yevon.

La disparition de Zarnakand suscite la mystérieuse apparition d’une autre Zarnakand crée à partir des souvenirs des priants dans l’unique but de sauvegarder l’image de leur ville natale en espérant que ce beau rêve ne s’estompera jamais. Surplombant la totalité des alentours du Mont Gagazet ainsi que les royaumes jouant sur la limite des autres frontières, Braska bloqua sa jambe droite afin d’être totalement immobiliser et ainsi posé immédiatement les yeux sur ce vaste monde. Ses pensées etaient toutes dédier à sa femme qui de la haut devait sans doute regarder ses faits et gestes espérant que son mari accomplit sa destiné, de sa fille qui suivait les traces de son père malgré elle, et aux peuples de Spira tout particulièrement aux victimes des attaques perpétuelles de Sin. Epris de ferveur par tant de belles choses, Braska écoulait tout son savoir-vivre pour espérer que ces montagnes gardent en elles cette magie qui autrefois avait transporté le jeune cœur de l’invoqueur lors de son premier passage. Le visage terni par l’apaisante sensation de bien être prodigué toutefois par les brises caressant son la pâleur de ses joues due au manque de nourriture, Braska n’empêcha point l’écoulement de ses larmes d’amertume nappé les formes de son effigie, bien que son statut ne soit celui ci d’un grand invoqueur, un homme juste et droit dont la tâche désobligeante pour une personne de son envergure était d’accomplir ce que tout peuple de Spira souhaitaient…..Vaincre les méfaits de cette créature jadis vénérée, de scellé une bonne fois pour toute l’entité vivante qu’était Sin chose qu’il n’avait pu accomplir…Car quelques années plus tard, une nouvelle ère de terreur s’installa dans le cœur du peuple de Spira, la créature tant redouté venait à réapparaître à nouveau….L’heure était venue pour une nouvelle génération d’invoqueur de combattrent ce terrible fléau et espérer que sa folie soit atténuée.

Les souvenirs des personnes mourant, criant dans l’inconnue en jouissant de ce goût d’amertume qui imprégné peu à peu leurs esprits, Braska entendait les plaintes des âmes égarées de ces hommes et femmes à qui Sin leurs avaient ôté la vie. Leurs corps liquéfiés sous forme de spectre, invisible à l’œil à moins de posséder un troisième œil il est donc impossible d’apercevoir ces esprits en dehors du temple de Zarnakand, la terre promise des errants et ancien peuple de la ville machine. Cependant ses esprits bien qu’avide de renaissance, arrivaient à communiquer avec les mortels en franchissant l’enveloppe charnelle de ces humains ainsi ces derniers sont parcourus d’une sensation peu commune produite par la différence de température du corps de l’ôte produisant un picotement de la peau manifestant la présence de cet individu en créant une perception du frisson. Intransigeant envers son propre rôle de sauveur de l’humanité, Braska ressentait une étreinte au niveau de son cœur, une pression d’une intensité incroyable qui jusqu’ici n’avait porté préjudice à sa santé mais plutôt à ses souvenirs lointains, sa bien aimée….L’enchaînements de ses battements de cœur s’accentuer de minutes en minutes, son esprit s’ouvrait sur de nouvelles données influant directement sur ses souvenirs jusqu'à intercepté la moindre information sur la mort de sa dulcinée et le choix qui bouleversa sa vie…..Devenir invoqueur.

Insistant sur le fait d’avoir entièrement expier ses fautes dans le passé, Braska interagit directement avec le reflet de son âme qui depuis s’était endurcie mais aussi adoucie…..Dans un sens sa dette non payer pour la mort de sa femme avait été traumatisante mais d’un autre côté revoir la prunelle de ses yeux sa très chère fille été une source de bonheur sans précédent. La patience de Jecht était mise à rude épreuve, le plus grand joueur de Blitzball avait une manière bien à lui pour tuer le temps ou prendre des décisions bien qu’il n’ait presque jamais à l’occasion de démontrer toute son intelligence mis à part sur le terrain où ses capacités physique devenaient pratiquement indispensables…Toutes ses déclarations se faisaient au préalable pendant un entraînement de blitzball ou une séance de jonglage tout simplement, Jecht n’aimait guère faire des choses qui saliraient sa réputation de star par ailleurs, sa célébrité passé le plus clair du temps avant ses amies sauf sa femme et son fils. Le corps tout entier éprit de courbatures à mesure que le temps passé, le gardien affichait une mine des plus impatient……les bras positionnés sur le haut de son torse, la petite barbichette noire qui s’extasiait autour de sa bouche s’essouffler rapidement laissant une fine couche verglacé recouvrir sa surface. Le tempo que sa jambe droite imprégnée sur le sol, avaient pour conséquence de mélange deux matières entres elle…la terre et la cristallisation de l’eau sous l’effet de la température….La neige. Ce doux mélange s’élevaient dans les airs aux rythmes de ses sandales imprégnant ainsi un tempo normal qui agissait directement sur les matières naturelles bâchant les marches enneigées, se dissipant au contact de l’air ambiant sous la forme d’une légère brise crépitant sur le visage de Jecht.

Apparemment le gardien n’aimait guère se faire attendre…..Son comportement vit à vis de l’invoqueur était dès plus inqualifiable, une punition aurait dû être judicieusement appliqué selon les bonnes paroles d’Auron qui avait autrefois contraint le joueur de Blitzball à modérer ses ardeurs plusieurs reprises. Cette délicate opération interprété avec brio par Jecht n’avait pour effet que d’arracher la conscience du grand invoqueur à l’étreinte chaotique qui s’était emparé de son âme mais, en perçant cette mélancolie qui justifier cette longue convalescence, Jecht s’approchait de son illustre ami en posant sa main droite sur son épaule et ensuite dire

Jecht


"Hé hé, pas la peine de te mettre dans cet état ! ! ! ! Tu ne vas quand même pas verser quelques larmes pour si peu ? ? ? Hum, tu me rappelles beaucoup mon fils, toujours en train de pleurer…cette attitude n’est pas digne d’un invoqueur ! ! !Il faut être fort et ne jamais baissé les bras ! ! !"

S’exclamait Jecht d’un ton légèrement moqueur, un sourire s’était dessiner sur ses lèvres enveloppées d’une petite barbiche. Celui ci avait une fâcheuse tendance à injurier ou disculper les gens sans réellement connaître l’opinion de son interlocuteur mais entendre de telles élocutions sortir de la bouche de ces personnes l’importer peu tout ce qu’il voulait été d’avoir la satisfaction d’être ce qu’il était aujourd’hui c’est à dire le centre du monde. Sa main portée par le vent, caressant doucement l’épaule de son ami d’une manière très viril bien qu’il aurait aimé ajourner ce geste pour plus tard, au moment fatidique, Jecht semblait avoir une profonde admiration pour cet homme de bonne foie, aux paroles divine, ayant de nombreuses fois employées le dialecte plutôt que la violence. Qui l’avait aidé à sortir de prison ? Braska bien entendu.

Après avoir longuement attendu ce jour, de rembourser toutes les dettes qu’il avait octroyer à ses amis, Jecht avait une fois de plus démontrer qu’il n’était une exception à la règle, qu’il était bien un humain comme tant d’autres. Ce beau geste prouver qu’il savait discerner le bon du mauvais même si parfois son fichu caractère prenait énormément de proportion…..Au contact du tissu constituant l’habit de Braska, Jecht pouvait en quelque sorte sentir cette frustration mélangée à une pointe d’amertume s’emparé du corps de son ami mais par chance celui ci n’avait encore sombré dans la solitude et pour cause ses paroles avaient expulsé son esprit hors de cette zone d’ombre et ainsi sourire chaleureusement à son ami et répondre

"Merci de ton soutien Jecht, je n’aurai jamais cru que le plus grand joueur de Blitzball actuel et autant de compassion à mon égard. Je croyais que tu n’étais pas ce genre de personne à éprouver de tels sentiments ?"

A entendre les paroles s’extirpaient des lèvres de l’invoqueur, Jecht procéda d’une certaine manière pour justifier son acte…..Les mains posaient sur ses hanches, le torse bombé, la tête haute, un regard mêlant douceur et fougue mais par instinct sans doute à cause de ces longues années passées dans la solitude, un petit rire ironique déclencher par son autre côté mesquin s’envola sous la forme d’une minuscule brume assourdissante qui implosa vers les montagnes du Mont Gagazet

Jecht


" Ahaha, j’ai jamais rien entendu de si drôle ! ! ! ! Moi avoir de la compassion envers toi ? Attention à ce que tu dis je te rappelle que je suis le plus grand joueur de Blitzball dans le monde, je ne suis pas apte à éprouver des sentiments pour une personne. Contente-toi d’être l’ami du grand joueur que je suis, le reste je m’en moque ! !"

Aussi hostile qu’il puisse être, Jecht dissimulait sous ses traits d’homme détestable un cœur d’or mais sa mauvaise réputation et ses défauts, n’avait abouti à qu’une seule conclusion……Jecht était un homme odieux et peut être même plus mais il y avait tellement d’adjectif pour qualifié cet homme qu’une liste aurait sans doute été appropriée. Au grand dame de Braska qui jusqu’ici avait supporté les fabuleuses péripéties de ce curieux personnage tout comme ces sauts d’humeurs mais cela n’avait pas empêcher qu’un lien puissant se tisse entre ces deux personnes. Ses discours aussi drastique que drôle et parfois étrange, compensa néanmoins un certain malaise qui depuis s’était épris du visage de l’invoqueur mais aussi étrange que cela puisse paraître un léger sourire s’exquise par enchantement sur les lèvres encore embaumé de gèle pour ainsi se changer en rire, un rire mêlant joie et gaieté.

Bien des temps avaient empêcher l’invoqueur de sourire et de rire de cette manière, même ces derniers évènements depuis sa mystérieuse apparition semblait n’avoir aucune conséquence sur son allégresse pourtant l’envie d’apporter la félicité sur Spira été en quelque sorte l’aboutissement de sa destiné. Le cœur empli par tant de satisfaction et de souvenirs que Braska épaulait par Jecht son illustre gardien, récupérant ainsi le cheminement qu’ils avaient autrefois empruntés, de sorte à accomplir la mission capitale à la survie de Spira…Détruire Sin. Les yeux rivés sur le point de leur prochaine destination, les deux hommes arrivaient enfin à la frontière séparant le Mont Gagazet et la plaine Félicité, leurs routes s’annoncé encore pleine d’embûche….
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Pélerinage de tout les dangers   Mar 31 Juil - 17:34

_ Crois moi! Si on détruit Sin je serais bien content de mourrir avec lui. Si je rencontre encore ce gamin de fils je sens que je ferais mieux de ne pas t'accompagner. Mais je suis ton Gardien et y a pas Auron donc je suis obliger de rester avec toi.

Jecht créa une balle de blitz avec de la neige et frappa dedans elle alla se brisée dans un petit trou a 600 M
Revenir en haut Aller en bas
Xenohenheim
Gardien
avatar

Masculin Nombre de messages : 233
Age : 28
Localisation : FF X
Classe : Tireur d'Elite
Niveau : Apprenti
Date d'inscription : 21/08/2006

MessageSujet: Re: Le Pélerinage de tout les dangers   Mer 1 Aoû - 18:13

[HJ : Jecht, je crois que Braska vient plus. C'est ça le problème des persos comme les tiens, c'est qu'ils sont difficiles. Beaucoup ont eu du mal comme Seymour. Il faudrait que tu rencontres un groupe d'Invokeur et comme Shiro est revenue, je pense que tu pourrais RP avec elle. Il me semble qu'elle est à Luca en train de bavarder avec Train.

Sinon fais comme tu le sens Wink ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Pélerinage de tout les dangers   Mer 1 Aoû - 18:25

[ok je m'en charge! ^^ ]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Pélerinage de tout les dangers   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Pélerinage de tout les dangers
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Stop tout !!!
» Tekilah...Pandawater plus tout frais
» Le bar à salade : Ici on parle de tout
» Panda peut-t'il bttre tout les dopeuls?
» bourrinators de tout poils.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy :: Le monde de Final Fantasy X :: Le continent :: Le mont Gagazet :: Chemin enneigé-
Sauter vers: